En continu: la France réaffirme sa «volonté de contribuer à un retour au calme» dans les territoires en conflit

libre info france

L’escalade du conflit israélo-palestinien depuis une semaine a entraîné le déplacement interne de 38.000 Palestiniens, selon l’Onu. Cette nuit, Israël a continué ses frappes aériennes sur la bande de Gaza, notamment contre les domiciles de militaires haut placés du Hamas.

La septième nuit consécutive d’affrontements a été marquée par de nouvelles frappes aériennes effectuées par 54 avions de combat israéliens. Baptisée «Metro», l’opération a visé 35 cibles dans la bande de Gaza, et environ 15 kilomètres de tunnels.

Affirmant que le Hamas «place délibérément ses moyens militaires au cœur de la population», Tsahal a précisé qu’environ 60 roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza entre 19h hier et 7h ce lundi 17 mai, au matin.

En outre, l’Armée de défense d’Israël a déclaré avoir porté des frappes contre neuf domiciles de militaires haut placés du Hamas.

L’Onu interpellée par les déplacés palestiniens

Les échanges intenses de tirs de roquettes par le Hamas et les frappes aériennes effectuées par Tsahal la semaine dernière ont tué plus de 200 personnes des deux côtés, dont environ 190 parmi les Palestiniens.

Selon les chiffres au 16 mai du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (département du Secrétariat de l’Onu), quelque 2.500 Palestiniens restaient sans abri.

En outre, plus de 38.000 déplacés internes trouvent actuellement refuge dans 48 écoles de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), dans la bande de Gaza.

Nombre croissant de victimes

Depuis le 10 mai, l’escalade des tensions entre les parties israélienne et palestinienne a entraîné d’importants dégâts dans plusieurs villes et porté le bilan des victimes à plus de 200, la quasi-totalité ayant été enregistrée parmi les Palestiniens.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.