Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos

libre info france

Le suspect du double assassinat dans les Cévennes s’est caché dans un trou à sanglier aménagé qui se trouvait à une quarantaine de minutes de son habitation, rapporte BFM TV.

Alors que le principal suspect dans l’affaire du double meurtre dans les Cévennes, Valentin Marcone, a été mis en examen pour «assassinats» et déféré le 16 mai devant un juge, BFM TV a appris où ce dernier s’était caché avant se rendre, sans violence.

Selon la chaîne, sa cache se situait à une quarantaine de minutes de marche de son domicile, dans une zone vallonnée et escarpée. C’était un «trou à sanglier» que l’individu avait tenté d’aménager. Il a rajouté quelques branchages pour se dissimuler.

Auprès du média, l’adjudant-chef Cédric Morales, commandant du peloton de surveillance de la gendarmerie Saint-Hyppolyte-du-Fort, indique que «la marche est très compliquée pour accéder à cette cache […]. Vous avez sur le flanc de montagne une multitude de trous, et c’est facile de se dissimuler dans cette nature montagneuse».

Il note également que le suspect a pu profiter d’un point d’eau qui se trouvait à proximité.

«Comme vous avez pu le constater, on a traversé un petit cours d’eau. Il y avait eu des orages. Il y avait forcément de l’eau dans ce petit ruisseau. À cette période, les températures sont supportables», poursuit-il.

Un abri qui n’aurait pas «pu échapper à des hommes s’ils étaient passés par là car accompagnés de chiens pisteurs», avance le militaire.

«La stratégie était de définir une zone avec un bouclage hermétique, où le fugitif s’était réfugié, et de contenir cette zone pour le maintenir à l’intérieur et éviter tous problèmes pour la population autour.»

Double meurtre

Valentin Marcone, 29 ans, est soupçonné d’avoir tué le 11 mai son patron et un de ses collègues dans une scierie du petit village des Plantiers, dans les Cévennes (Gard). Depuis quelques jours, la police était à la recherche du tueur qui avait fui dans la forêt. Au moins 350 gendarmes ainsi que des hélicoptères et des drones avaient été déployés dans l’opération de recherches. Le suspect s’est finalement rendu, sans résistance.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.