«Donnez-leur une leçon»: le cofondateur du fils du Hamas, devenu chrétien, exhorte Israël à tuer les dirigeants du groupe terroriste

GAZA CITY, GAZA - 22 MAI: Les Palestiniens inspectent les décombres de leurs maisons détruites après un cessez-le-feu entre Israël et les combattants de Gaza, à Beit Hanun, au nord de la bande de Gaza, le 22 mai 2021 dans la ville de Gaza, Gaza. Le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas semblait tenir, malgré de nouveaux affrontements à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est. Le cessez-le-feu met un terme à onze jours de combats qui ont tué plus de 250 Palestiniens, dont beaucoup étaient des femmes et des enfants, et 13 Israéliens. Le conflit a commencé le 10 mai après la montée des tensions à Jérusalem-Est et des affrontements dans l'enceinte de la mosquée Al Aqsa. (Photo par Fatima Shbair / Getty Images)

Hassan Yousef, le fils d'un co-fondateur d'un groupe du Hamas, a exhorté Israël à assassiner les dirigeants du groupe terroriste après le cessez-le-feu de vendredi pour «leur donner une leçon», a rapporté samedi le New York Post.

«Assassiner les dirigeants du Hamas ne détruira pas le Hamas, mais cela leur apprendra une leçon», a déclaré Yousef au Post. «La prochaine fois, avant d'impliquer des civils des deux côtés dans un bain de sang, vous devez réfléchir 1 000 fois. Ceci est ma suggestion personnelle. (CONNEXES: «Mon pays est en guerre»: Gal Gadot publie un message déchirant au milieu du conflit israélo-palestinien)

Mosab Hassan Yousef a été élevé pour être un chef de file de l'organisation terroriste palestinienne, mais s'est converti au christianisme et a demandé l'asile aux États-Unis après avoir été témoin Hamas des agents torturent et assassinent des Israéliens, selon à la poste.

«Des centaines d'enfants en ont payé le prix. Ces types de personnes ne peuvent pas s'en tirer avec ce qu'ils ont fait. Ils ne devraient pas se sentir en sécurité pendant une journée », a-t-il poursuivi lors de l'entrevue. «Le Hamas déteste Israël plus qu'il n'aime ses propres enfants.»

GAZA CITY, GAZA – (Photo par Fatima Shbair / Getty Images)

Les troubles actuels sont dus à la marginalisation croissante du Hamas et aux accords de paix qui ont profité à Israël ces dernières années, a fait valoir Yousef.

«Le Hamas a été très déçu par les accords d'Abraham qui les ont complètement ignorés», a-t-il déclaré. «C’est la nouvelle réalité que (l’ancien) président Donald Trump a faite dans la région. C'est une nouvelle réalité et le Hamas n'est pas prêt à l'accepter.

Les accords d'Abraham, organisé par l'administration Trump en septembre 2020, a été créé pour renforcer les relations diplomatiques au Moyen-Orient et assurer la paix. L'ancien président a également déplacé le Ambassade américaine à Jérusalem dans un geste destiné à reconnaître la souveraineté israélienne.

Yousef a commencé à collaborer secrètement avec le service de sécurité intérieure d'Israël en 1997 sous le nom de code «The Green Prince» et est devenu citoyen américain en 2018, a rapporté le New York Post.

«Au cours (au milieu des années 1990), le Hamas a torturé et tué des centaines de prisonniers. Beaucoup, sinon tous, n'avaient rien à voir avec les renseignements israéliens », a-t-il déclaré au Post. «Je n'oublierai jamais leurs cris. J'ai commencé à me poser une question. Et si le Hamas réussissait à détruire Israël et à construire un État. Vont-ils détruire notre peuple de cette façon?

Son père a renié Yousef après sa conversion et a indiqué que les membres du Hamas pouvaient le tuer.

«(Mon père) a déclaré publiquement:" Ce n’est pas mon fils ", ce qui signifie que si vous voulez l’obtenir, je ne vais pas vous arrêter ou vous poursuivre. Il a rendu mon sang halal », a-t-il dit.

Son frère Suheib Yousef a rompu avec le Hamas en 2019 et aurait déclaré aux médias israéliens que le groupe était une «organisation terroriste raciste dangereuse pour le peuple palestinien».

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.