Données supprimées de 1,5 MILLIARD d'utilisateurs de Facebook proposés à la vente sur le dark web – rapports

Données supprimées de 1,5 MILLIARD d'utilisateurs de Facebook proposés à la vente sur le dark web – rapports

Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp sont tous en panne, mais le PDG Mark Zuckerberg a un autre mal de tête : les données personnelles de 1,5 milliard de clients, extraites de sa plate-forme, seraient proposées à la vente sur le dark web.

Les identifiants d'utilisateur, les vrais noms, les adresses e-mail, les numéros de téléphone et les emplacements font partie des données de plus de 1,5 milliard de clients Facebook à vendre, selon un rapport sur le journal de cybersécurité Privacy Affairs lundi. Le prix courant a été cité à 5 000 $ pour un million de noms.

Les données "semble être authentique" et a été obtenu par "grattage" – obtenir les informations que les utilisateurs définissent comme « publiques » ou autorisent l'accès à des quiz ou à d'autres applications ou pages douteuses.

C'est le « le plus grand et le plus important vidage de données Facebook à ce jour », selon la publication – environ trois fois plus que la fuite d'avril de 533 millions de numéros de téléphone. Facebook a dit à l'époque que c'était « anciennes données » et la vulnérabilité de sécurité responsable avait été corrigée en 2019.

Privacy Affairs a rapporté qu'un acheteur présumé s'était vu proposer le prix de 5 000 $ pour un million d'entrées. Un autre utilisateur a affirmé avoir payé le vendeur mais n'avoir rien reçu, et le vendeur n'avait pas encore répondu. Les échantillons de données fournis aux personnes anonymes « forum populaire sur le piratage » semblait être réel, a déclaré le média.

Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram, tous détenus par le géant des médias sociaux de Zuckerberg, ont été frappés par une grave panne mondiale qui a commencé lundi. Cependant, le vidage des données ne semble pas être lié à la panne elle-même.

Le grattage a évidemment eu lieu quelque temps auparavant, la première mention de celui-ci sur le dark web ayant eu lieu début septembre.

Bien que les comptes concernés n'aient pas été compromis au sens le plus strict du terme, les experts en cybersécurité soulignent que les utilisateurs concernés courront un risque accru de recevoir des textes, des publicités et des e-mails non sollicités de la part de criminels qui ont obtenu les données volées.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.