Des migrants incendient un camp d’asile en Bosnie

Des migrants incendient un camp d'asile en Bosnie
Un centre d’asile en Bosnie a été détruit après que des migrants y aient incendié mercredi, selon des informations.

Le camp de Lipa près de Bihac était en cours de fermeture et de nombreux migrants avaient déjà quitté les lieux lorsque des «vandales» auraient incendié des tentes et d’autres structures.

«Catastrophe après catastrophe à (Lipa, Bihac, Bosnie-Herzégovine) – à notre connaissance, un groupe d’anciens résidents a mis le feu à trois tentes et conteneurs après que la plupart des migrants aient quitté le camp. Heureusement, pas de victimes à notre connaissance à ce stade, mais une catastrophe néanmoins », a écrit le coordinateur des Nations Unies pour les migrations en Bosnie, Peter Van der Auweraert, sur les réseaux sociaux.

« Grâce à l’intervention des pompiers locaux, le feu dans le camp de migrants de Lipa … est maintenant sous contrôle. Presque toutes les infrastructures ont été détruites ou endommagées. Journée terrible », a écrit Van der Auweraert dans une mise à jour.

Environ 1 300 migrants vivaient dans le camp jusqu’à récemment.

Les responsables bosniaques ont été sous la pression de l’Organisation internationale des Nations Unies pour les migrations (OIM) et d’autres groupes pour améliorer les conditions de vie des migrants clandestins séjournant à Lipa.

« Lundi, le gouvernement bosniaque a accepté de préparer Lipa pour l’hiver en installant des conteneurs et en apportant de l’électricité et de l’eau, ce qu’il a promis de faire en avril, lorsque le camp a ouvert en tant que réponse d’urgence à la pandémie COVID-19, pour obtenir tous les migrants et réfugiés de la rue,  » Aperçu des Balkans rapports.

Des migrants auraient été transférés au centre d’accueil de Bira à Bihac pour attendre la modernisation du camp de Lipa.

Bihac, ainsi que d’autres villes frontalières bosniaques, est depuis longtemps envahie par les migrants citoyens terrorisés et transformé la société locale avec leur présence, comme Infowars Europe a fréquemment signalé.

La population autochtone de Bihac est d’environ 40 000 habitants, mais un 5000 à 6000 migrants supplémentaires sont souvent présents, dont la grande majorité sont des «hommes d’âge militaire».

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Mots clés :

migrants,asile,république centrafricaine,bosnie-herzégovine,migration,sierra leone,burundi,birmanie,palestine,mauritanie,déplacement de population,iran,russie,rwanda,arménie,nigéria,ouganda,turquie,ukraine,viet nam,sri lanka,afghanistan,soudan du sud,timor-leste,bar chart race,irak,chine,syrie,angola,serbie,soudan,croatie,somalie,colombie,pakistan,éthiopie,mozambique,azerbaïdjan,tadjikistan,côte d’ivoire,réfugiés,politologue,statistique,libéria,mali,sénégal,tchad,togo,érythrée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *