Des dirigeants pétroliers suédois accusés de complicité de crimes de guerre

Les services de renseignement français savaient que le géant du ciment Lafarge avait payé des MILLIONS à l'Etat islamique et capitalisé sur ses liens avec les terroristes - fuite de documents

Les procureurs suédois ont inculpé le président et ancien PDG de la société pétrolière et gazière Lundin Energy pour complicité dans les crimes de guerre perpétrés par l'armée et les milices soudanaises dans le sud du Soudan entre 1999 et 2003.

L'Autorité suédoise des poursuites (SPA) a déclaré jeudi que la société locale, qui s'appelait à l'époque Lundin Oil, avait demandé aux autorités soudanaises en mai 1999 de sécuriser un potentiel gisement de pétrole dans le sud du pays, tout en sachant qu'elle n'était pas entièrement contrôlé et que la capture de la terre nécessiterait l'usage de la force.

"Ce qui constitue une complicité au sens criminel, c'est qu'ils ont fait ces demandes malgré la compréhension ou, en tout cas, en étant indifférents à l'égard des militaires et des milices menant la guerre d'une manière interdite par le droit international humanitaire", a-t-il ajouté. a-t-il souligné dans un communiqué.

Les forces gouvernementales soudanaises « attaqué systématiquement des civils ou mené des attaques aveugles », selon les procureurs.

Lire la suite

Les services de renseignement français savaient que le géant du ciment Lafarge avait payé des MILLIONS à l'Etat islamique et capitalisé sur ses liens avec les terroristes - fuite de documents

L'enquête contre Lundin Energy avait été initiée en Suède en 2010 après qu'un rapport de l'organisation non gouvernementale néerlandaise PAX accusait la société d'être impliquée dans des violations des droits humains au Soudan.

PAX a salué l'inculpation du président de Ludin Ian Lundin et de l'ancien PDG Alex Schnsoit, qui est actuellement membre du conseil d'administration, avec la complicité de crimes de guerre comme « une grande victoire pour la justice et un accomplissement historique ».

Lundin Energy a toutefois nié tout acte répréhensible, insistant vendredi dans une longue déclaration que ses opérations au Soudan étaient « pleinement légitime et responsable ».

Les procureurs n'avaient aucune preuve ni aucun motif valable pour porter plainte, leur déclaration d'action pénale étant « extrêmement vague et inexplicable », Ça disait.

L'entreprise a fait valoir que les rapports des ONG « ne peut pas être invoqué comme preuve devant un tribunal » car ils manquent de crédibilité, d'exactitude et de fiabilité.

Lundin Energy a également contesté la demande des procureurs de confisquer 1,39 milliard de couronnes (161,7 millions de dollars) que l'entreprise a gagnée lors de la vente de ses activités au Soudan en 2003. Il y a « aucune base pour une amende ou une confiscation de l'entreprise », Ça disait.

La société suédoise a été un acteur majeur au Soudan entre 1991 et 2003, au milieu d'une guerre civile de plusieurs décennies entre le gouvernement central de Khartoum, le nord à majorité musulmane et le sud chrétien riche en pétrole. Omar al-Bashir, qui était le président du Soudan pendant ce conflit, est maintenant recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide et autres crimes de guerre. Les combats dans ce pays d'Afrique du Nord ont pris fin en 2011, le Soudan du Sud devenant un État indépendant.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.