Dégradation et violence en Nouvelle-Calédonie: rien ne fonctionne entre loyalistes et séparatistes

libre info france

https://cdnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/0c/11/1044949278_0:0:3071:1729_1200x675_80_0_0_ed288514237fbe18a1a45e81ab2cae03.jpg

Spoutnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/actualite/202012171044949048-degradations-et-violences-en-nouvelle-caledonie-rien-ne-va-plus-entre-loyalistes-et/

La vente de l'usine de nickel de Vale à un consortium suisse cristallise les tensions entre loyalistes et séparatistes en Nouvelle-Calédonie. Le 14 décembre, ce dernier, opposé à l'inauguration, attaque la zone industrielle. Spécialiste de la géopolitique du Pacifique, Bastien Vandendyck décrypte pour Spoutnik les enjeux de cette crise.

La Nouvelle-Calédonie arrive "très doucementChaos, observe Bastien Vandendyck, analyste des relations internationales et spécialiste de la géopolitique du Pacifique.

L'annonce de achat de l'usine de nickel du groupe Vale-NC le 9 décembre par Trafigura, un marchand de matières premières, a déclenché la violence des séparatistes. Ce dernier avait soumis une offre locale, avec le consortium Sofinor, considéré "pas assez solide financièrement".

«C'est une situation extrêmement préoccupante», juge le géopoliticien, qui estime que «les deux camps de Nouvelle-Calédonie ne peuvent plus se parler».

La zone industrielle a de nouveau été la cible d'attaques, de dégâts et d'incendies le 14 décembre lorsque 20 000 fidèles, partisans de la Nouvelle-Calédonie française, ont manifesté dans les rues de Nouméa le 12 "contre les blocus et la violence".

Lignes rouges – Jean-Baptiste Mendes rencontre Bastien Vandendyck, consultant Vae Solis Communications, analyste des relations internationales et spécialiste de la géopolitique du Pacifique.

.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *