Covid-19: Que dit la science de l’efficacité des confinements?

libre info france

France

URL courte

Les Français reconfinés sont-ils victimes d’une erreur stratégique de la part du gouvernement et de l’exécutif? Analyse de Philippe Lemoine, candidat en thèse de doctorat à l’université Cornell aux États-Unis dans le département de philosophie où il est spécialisé en logique et philosophie des sciences, pour le Désordre mondial.

Il y a un an, Emmanuel Macron annonçait solennellement dans une allocution télévisée: «Nous sommes en guerre contre le coronavirus.» Oui, cela fait déjà un an que nos conditions de vie sont profondément altérées par la lutte contre le Covid-19.

Certains ont tenté de mener raisonnablement leur vie quotidienne tout en étant harcelés et sermonnés par des concitoyens bien-pensants, frisant parfois la paranoïa, sous prétexte que les libertés fondamentales de tout un chacun leur faisaient courir un risque potentiellement mortel.

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a imposé à la France l’un des confinements les plus stricts au monde pendant deux semaines, avant de le prolonger de deux mois. À l’époque, nous étions à peine autorisés à quitter notre domicile. Qui aurait pu alors imaginer qu’un an plus tard, le mot «confinement» ferait toujours partie de notre quotidien? 

Pourtant, le dernier en date, imposé à Paris et d’autres régions, ne ressemble en rien au premier, étant donné que l’on peut être dehors toute la journée. Alors, les confinements fonctionnent-ils? Où sont les données et les études sur l’efficacité des confinements dans le monde? 

Philippe Lemoine, candidat en thèse de doctorat à l’université Cornell aux États-Unis dans le département de philosophie où il est spécialisé en logique et philosophie des sciences, doute de l’efficacité de cette mesure radicale:

«On voit, statistiquement parlant, que dans les pays où les restrictions sont moins fortes, l’épidémie finit aussi par retomber. Peut-être un peu moins vite et un peu plus tard, mais je ne pense pas du tout que le coût des restrictions en vaille la peine.»

La décision du gouvernement et de l’exécutif français de reconfiner une partie de l’Hexagone est-elle basée sur une analyse scientifique saine ou sur des exigences politiques? Pour Philippe Lemoine, les études ne sont pas fiables car elles utilisent des statistiques qui ne permettent pas d’établir de causalité:

«Les études vérifient si le confinement est corrélé à une baisse des contaminations. Les gouvernements ont tendance à mettre en place ces mesures précisément quand l’épidémie est en train d’exploser. Sauf que les gens changent spontanément leur comportement lorsqu’il y a un pic de cas positifs.»

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.