Chris Whitty lance un avertissement sévère sur la menace du NHS de la montée en flèche de Covid

Le médecin-chef Chris Whitty s'est rendu sur les ondes pour mettre en évidence l'ampleur de la menace, affirmant qu'il y avait 30000 personnes à l'hôpital, contre un sommet de 18000 en avril.

Chris Whitty a averti aujourd'hui que les prochaines semaines seraient les pires à ce jour pour le NHS, car le gouvernement supplie les gens de ne pas «  repousser les limites '' du verrouillage – et menace de le rendre encore plus difficile.

Le médecin-chef s'est rendu sur les ondes pour mettre en évidence l'ampleur de la menace, affirmant qu'il y avait 30 000 personnes à l'hôpital contre un sommet de 18 000 en avril.

Au milieu d'une répression visant à arrêter de discuter dans la rue et dans les magasins, le professeur Whitty a exhorté les gens à se rappeler que «  chaque contact inutile '' était une opportunité pour le virus de se propager.

Il a insisté sur le fait que bien que la situation dans le NHS soit la «  situation la plus dangereuse dont on puisse se souvenir '', les vaccins signifient que le Royaume-Uni peut revenir à la normale dans «  des mois et non des années '' – mais il a averti que la situation était très éloignée de celle actuelle.

L'intervention est intervenue au milieu des craintes que le nombre de décès quotidiens ne passe à 2000, Boris Johnson envisageant de resserrer encore plus radicalement les règles de verrouillage national si les cas continuent d'augmenter.

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a suggéré ce matin que les magasins sont sur la ligne de tir, soulignant la nécessité pour tout le monde de porter des masques et de suivre des systèmes à sens unique dans les supermarchés. Il a exhorté les gens à ne pas s'arrêter et à discuter avec des amis qu'ils rencontrent lorsqu'ils sont à l'extérieur de chez eux.

Le professeur Whitty a déclaré à BBC Breakfast: «  Nous avons un problème très important. Les prochaines semaines seront les pires semaines de cette pandémie en termes de nombre dans le NHS.

Il a ajouté: "C'est le problème de tout le monde."

Le professeur Whitty a déclaré: «  C'est la période la plus dangereuse que nous ayons vraiment eue en termes de chiffres dans le NHS à ce moment particulier. ''

M. Johnson et le Cabinet ont discuté de l'augmentation du verrouillage avec des limites à l'exercice – ne l'autorisant potentiellement qu'une fois par semaine – le port obligatoire de masques à l'extérieur et une interdiction des bulles sociales.

Le Royaume-Uni a annoncé hier 573 décès de coronavirus supplémentaires, soit la plus forte hausse dimanche depuis avril, et le troisième dimanche le plus meurtrier de toute la pandémie, car il est apparu que jusqu'à une personne sur cinq en Angleterre pourrait avoir eu un coronavirus. Il pourrait atteindre une personne sur deux dans certaines régions de l'est de Londres et de l'Essex, selon la modélisation d'Edge Health.

Les infections continuent également d'être élevées, avec 54 940 annoncées hier – le treizième jour consécutif, elles ont dépassé la barre des 50 000.

Dans un autre développement dramatique de la crise des coronavirus aujourd'hui:

  • Matt Hancock dévoile le plan détaillé de déploiement des vaccins au Royaume-Uni, les ministres promettant que plus de 13 millions de personnes seront couvertes d'ici la mi-février;
  • Le ministre des Vaccins, M. Zahawi, a exclu les injections immédiates 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans les nouveaux centres de vaccination du pays qui ouvrent aujourd'hui, accusant une pénurie de médicaments;
  • Les ministres ont ordonné aux autorités locales de limiter le nombre de personnes autorisées à entrer dans les magasins à tout moment, craignant qu'elles ne deviennent des foyers de virus.
Le médecin-chef Chris Whitty s'est rendu sur les ondes pour mettre en évidence l'ampleur de la menace, affirmant qu'il y avait 30000 personnes à l'hôpital, contre un sommet de 18000 en avril.

Le médecin-chef Chris Whitty s'est rendu sur les ondes pour mettre en évidence l'ampleur de la menace, affirmant qu'il y avait 30000 personnes à l'hôpital, contre un sommet de 18000 en avril.

Des foules de gens ont afflué vers les plages et les centres-villes aujourd'hui malgré les appels de Boris Johnson pour que les familles restent à la maison alors que les décès à l'hôpital par coronavirus ont atteint 563 - le bilan le plus élevé dimanche en huit mois. Sur la photo: visiteurs sur la plage de Tynemouth Longsands

Des foules de gens ont afflué vers les plages et les centres-villes aujourd'hui malgré les appels de Boris Johnson pour que les familles restent à la maison alors que les décès à l'hôpital par coronavirus ont atteint 563 – le bilan le plus élevé dimanche en huit mois. Sur la photo: visiteurs sur la plage de Tynemouth Longsands

Hier, de grandes foules ont été vues marchant dans le parc Victoria dans l'est de Londres

Hier, de grandes foules ont été vues marchant dans le parc Victoria dans l'est de Londres

Des masses de personnes ont été aperçues hier en train de traverser Victoria Park dans l'est de Londres

Des masses de personnes ont été aperçues hier en train de traverser Victoria Park dans l'est de Londres

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a suggéré ce matin que les magasins se trouvent sur la ligne de tir, soulignant la nécessité pour tout le monde de porter des masques et de suivre des systèmes à sens unique dans les supermarchés.

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a suggéré ce matin que les magasins se trouvent sur la ligne de tir, soulignant la nécessité pour tout le monde de porter des masques et de suivre des systèmes à sens unique dans les supermarchés.

Ne t'arrête pas pour discuter avec des amis, dit le ministre

Un ministre a attaqué aujourd'hui les gens qui bafouent le verrouillage en s'arrêtant pour discuter avec des amis qu'ils rencontrent pendant qu'ils «font de l'exercice».

Nadhim Zahawi a exprimé son inquiétude devant les photos de personnes se rassemblant dans les parcs ce week-end lors d'une série d'entretiens ce matin.

Le ministre des Vaccins a refusé de donner une garantie que les restrictions de verrouillage «strictes» actuelles sont suffisantes et a soulevé des inquiétudes pour les gens qui ne respectent pas les règles dans les supermarchés ou lorsqu'ils exercent à l'extérieur.

Pressé de savoir si les restrictions actuelles sont suffisantes, il a déclaré à l'émission Today de BBC Radio 4: «  Nous ne voulons pas utiliser de mesures plus strictes, le verrouillage est difficile, les écoles sont fermées, mais il est important de se rappeler que ce virus aime les interactions sociales.

«Nous révisons toutes les restrictions, mais celles-ci sont assez difficiles pour le moment.

«  Je m'inquiète du fait que les supermarchés et les gens portent des masques et suivent le système unidirectionnel, et s'assurent que lorsqu'ils sont à pleine capacité, ils attendent à l'extérieur du supermarché.

«Je m'inquiète pour certaines des photos que j'ai vues d'interactions sociales dans les parcs, si vous devez faire de l'exercice, vous ne pouvez sortir que pour faire de l'exercice.

M. Zahawi a déclaré qu'en dehors de chez eux, les gens devraient garder à l'esprit que chaque interaction est une opportunité pour le virus de se propager.

Le professeur Whitty a déclaré que le Royaume-Uni pourrait éviter un verrouillage plus strict si les gens respectaient correctement les règles, car il a qualifié le bilan de 81 431 morts de Covid-19 de «  absolument épouvantable ''.

Il a insisté sur le fait que rencontrer quelqu'un d'un autre foyer était très dangereux, ajoutant que le coronavirus «  ne se soucie pas de savoir si vous rencontrez votre ami ou votre famille ''.

Il a déclaré à BBC Breakfast que le Royaume-Uni était actuellement au pire moment de la pandémie, qui a commencé en mars dernier, et on lui a demandé si la vie reviendrait un jour à la normale.

M. Whitty a répondu: «  Je suis convaincu que nous reviendrons à la vie comme avant à un moment donné, cela ne fait aucun doute, c'est la vie que nous voulons tous mener. ''

Une fois les vaccins déployés, il a déclaré que «les gens pourront faire lever les restrictions.

«  Cela ne se produira pas d'un seul coup, et à un moment donné, j'espère que vous reviendrez à une vie qui est fondamentalement exactement la même qu'avant. ''

«  Cependant, nous en sommes assez loin pour le moment '',

Il a déclaré que les ministres «  cherchaient toujours '' si le verrouillage pouvait être renforcé, mais que tous les Britanniques doivent se conformer aux règles pour «  aider à protéger le NHS ''.

M. Whitty a ajouté que les crèches restaient ouvertes car le risque pour les enfants de Covid «est très faible» et il était important que les parents puissent continuer à travailler.

Mais il a exhorté les gens à «  minimiser leur contact social '' si possible, à «  doubler '' les règles de verrouillage et a déclaré que la nouvelle vague de virus était «  le problème de tout le monde ''.

M. Whitty a ajouté: "Bricoler les règles peut être utile, mais le plus important est que tout le monde abuse par l'esprit des règles."

Il a également déclaré que le reste de ce mois serait probablement la pire partie de la pandémie alors que les nouvelles variantes hautement infectieuses du virus séviraient à travers le Royaume-Uni.

M. Whitty a déclaré: «  Le pic que nous avons eu en avril de l'année dernière, nous avions environ 18000 personnes dans le NHS. Nous avons actuellement, hier, plus de 30 000 personnes dans le NHS.

"Il y a une semaine, les quatre médecins en chef de l'Angleterre, de l'Écosse, du Pays de Galles et de l'Irlande du Nord ont déclaré:" Cela va être une crise importante pour le NHS à moins que nous ne prenions des mesures évasives ".

«Cette nouvelle variante pousse vraiment les choses d'une manière que l'ancienne variante – qui était déjà très mauvaise – n'était pas capable de faire.

«Donc, nous avons un problème très important … c'est un problème grave et il augmente dans toutes les régions de l'Angleterre.

«Les prochaines semaines seront les pires semaines de cette pandémie en termes de nombre dans le NHS.

Il a également exhorté les gens à «doubler» et à mettre fin à tout «contact inutile».

M. Whitty a déclaré: «  Ce que nous devons faire avant que les vaccins aient leur effet – car cela va prendre plusieurs semaines avant que cela ne se produise – c'est que nous devons vraiment doubler.

«C'est le problème de tout le monde, tout contact inutile avec quelqu'un est un maillon potentiel dans une chaîne de transmission qui conduira à une personne vulnérable.

«  Nous devons tous, en tant qu'individus, aider le NHS, aider nos concitoyens, en minimisant le nombre de contacts inutiles que nous avons. ''

Il a ajouté: «  Le virus peut être transmis dans n'importe quel endroit où des personnes de deux ménages différents se rencontrent. ''

M. Zahawi a refusé de donner une garantie que les restrictions de verrouillage "strictes" actuelles sont suffisantes et a soulevé des inquiétudes pour les personnes qui ne respectent pas les règles dans les supermarchés ou lorsqu'elles exercent à l'extérieur.

Pressé de savoir si les restrictions actuelles sont suffisantes, il a déclaré à l'émission Today de BBC Radio 4: «  Nous ne voulons pas utiliser de mesures plus strictes, le verrouillage est difficile, les écoles sont fermées, mais il est important de se rappeler que ce virus aime les interactions sociales.

«Nous révisons toutes les restrictions, mais celles-ci sont assez difficiles pour le moment. Je m'inquiète du fait que les supermarchés et les gens portent des masques et suivent le système à sens unique, et s'assurent que lorsqu'ils sont à pleine capacité, ils attendent à l'extérieur du supermarché.

«Je m'inquiète pour certaines des photos que j'ai vues d'interactions sociales dans les parcs, si vous devez faire de l'exercice, vous ne pouvez sortir que pour faire de l'exercice.

Le Cabinet Office a refusé de nier que de nouvelles lois draconiennes allaient arriver – et a plutôt souligné la vague déclaration de Matt Hancock plus tôt dans la journée.

Le secrétaire à la Santé a refusé de spéculer lorsqu'on lui a directement demandé si des mesures plus dures – y compris des couvre-feux et des fermetures de crèches – pourraient être introduites, et a plutôt déclaré que les Britanniques devraient «  suivre les règles que nous avons ''.

Une source de Whitehall a déclaré à MailOnline que les changements discutés comprenaient même l'introduction d'une interdiction pour les personnes de quitter leur domicile plus d'une fois par semaine.

Selon les règles actuelles, les Britanniques peuvent faire de l'exercice avec une autre personne ou avec leur foyer ou leur bulle de soutien.

Mais une source gouvernementale a déclaré au Daily Telegraph que la règle était «  utilisée comme excuse pour que les gens vont prendre un café dans le parc avec leurs amis '' et qu'elle pourrait être renforcée.

La source a déclaré que la règle des deux personnes dans deux ménages est là pour faire de l'exercice, pour la santé mentale des gens, en particulier pour les personnes âgées qui ne vont pas courir pour voir quelqu'un ».

Mais beaucoup utilisent leur «imagination» pour en faire ce qu'ils veulent.

Leurs inquiétudes sont apparues alors que des hordes de personnes ont été vues affluer vers les plages et les centres-villes ce week-end – malgré les appels de Boris Johnson pour que les familles restent à la maison et aident à contrôler la variante mutante de Covid se propageant rapidement à travers le pays.

Les responsables sont également prêts à encourager les magasins et les lieux de travail à améliorer leur éloignement social.

Les supermarchés seront au centre de la dernière initiative du gouvernement, beaucoup craignant qu'une application laxiste des règles signifie que les acheteurs sont en danger.

Des sanctions plus sévères pour les briseurs de règles sont également envisagées.

Un conseiller scientifique principal du gouvernement a déclaré hier qu'il deviendrait clair si le verrouillage actuel réduisait la propagation des cas de coronavirus – avec des décès maintenant supérieurs à 80000 – d'ici quinze jours.

Le professeur Peter Horby, président du Groupe consultatif sur les menaces de virus respiratoires nouvelles et émergentes (NERVTAG), a déclaré: «  S'il y a un signe que ce n'est pas le cas, nous devrons être encore plus stricts, j'en ai peur. ''

Le Royaume-Uni a annoncé dimanche 573 autres décès de coronavirus, le chiffre le plus élevé dimanche depuis avril.

M. Hancock a participé hier matin au programme Andrew Marr de la BBC, où il a été interrogé sur une série de mesures qui pourraient être introduites.

M. Marr a demandé: «  Envisagez-vous des choses comme les couvre-feux, la fermeture des crèches, la fin de certaines de ces bulles de soutien, de revenir à seulement une heure d'exercice à l'extérieur et de dire aux gens dans les espaces extérieurs bondés de porter des masques? Est-ce que c'est le genre de choses que vous pourriez envisager si vous ne maîtrisez pas cela très rapidement?

Mais M. Hancock a répondu: «  Eh bien, je ne veux pas spéculer, car le message le plus important n'est pas de savoir si le gouvernement renforcera davantage les règles, le plus important est que les gens restent chez eux et suivent les règles que nous eu. '

Boris Johnson (photo) a tenu une réunion pour discuter d'un verrouillage encore plus strict avec des limites à l'exercice, le port de masque obligatoire à l'extérieur et plus de bulles sociales, le tout lancé par les ministres, affirment des sources.

Boris Johnson (photo) a tenu une réunion pour discuter d'un verrouillage encore plus strict avec des limites à l'exercice, le port de masque obligatoire à l'extérieur et plus de bulles sociales, le tout lancé par les ministres, affirment des sources.

Le professeur Peter Horby, président du groupe consultatif sur les virus NERVTAG, a déclaré: "S'il y a un signe que ce n'est pas le cas, nous devrons être encore plus stricts, j'en ai peur."

Le professeur Peter Horby, président du groupe consultatif sur les virus NERVTAG, a déclaré: «  S'il y a un signe que ce n'est pas le cas, nous devrons être encore plus stricts, j'en ai peur. ''

Le professeur Horby a déclaré au même programme que la nouvelle variante découverte dans le Kent, qui semble beaucoup plus transmissible que les anciennes souches de Covid, a rendu la situation «  plus risquée ''.

Interrogé sur ce qu'être «encore plus strict» signifiait dans la pratique, il a répondu: «Eh bien, je pense que les principes n'ont pas changé. Il n'y a aucune preuve que ce virus se transmette d'une manière différente, c'est juste que les gens quand ils l'ont ont ont plus de virus, donc chaque contact est plus risqué.

Quelle est une «excuse raisonnable» pour sortir?

En vertu des règles en Angleterre, vous ne devez pas quitter ou être à l'extérieur de votre domicile, sauf si vous avez une «excuse raisonnable». Cela sera inscrit dans la loi. La police peut prendre des mesures contre vous si vous quittez votre domicile sans «excuse raisonnable» et vous infliger une amende (avis de pénalité fixe). Vous pouvez recevoir un avis de pénalité fixe de 200 £ pour la première infraction, doublant pour les autres infractions jusqu'à un maximum de 6400 £.

Une «  excuse raisonnable '' comprend:

  • Travail – vous ne pouvez quitter la maison à des fins professionnelles que lorsqu'il n'est pas raisonnable pour vous de faire votre travail à domicile
  • Bénévolat – vous pouvez également quitter la maison pour fournir des services bénévoles ou caritatifs
  • Activités essentielles – vous pouvez quitter la maison pour acheter des choses dans les magasins ou obtenir des services. Vous pouvez également quitter votre domicile pour faire ces choses au nom d'une personne handicapée ou vulnérable ou d'une personne auto-isolée
  • Éducation et garde d'enfants – vous ne pouvez quitter la maison que pour des études, des services de garde enregistrés et des activités supervisées pour les enfants auxquels ils ont droit.
  • Rencontrer d'autres personnes et prendre soin – vous pouvez quitter la maison pour rendre visite aux personnes de votre bulle de soutien (si vous êtes légalement autorisé à en créer une), pour fournir des services de garde informels aux enfants de moins de 14 ans dans le cadre d'une bulle de garde d'enfants (par exemple, pour permettre aux parents de travailler ), pour fournir des soins aux personnes handicapées ou vulnérables
  • Exercice – vous pouvez continuer à faire de l'exercice seul, avec une autre personne ou avec votre ménage ou votre bulle de soutien, et non en dehors de votre région. Le gouvernement vous conseille de ne partir faire de l'exercice qu'une fois par jour, mais la loi ne limite pas cela.
  • Raisons médicales – vous pouvez quitter la maison pour des raisons médicales, y compris pour passer un test COVID-19, pour des rendez-vous médicaux et des urgences
  • Visites de préjudices et de compassion – vous pouvez quitter la maison pour être avec une personne qui accouche, pour éviter une blessure ou une maladie ou pour échapper à un risque de préjudice (comme la violence conjugale).
  • Vous pouvez également quitter la maison pour rendre visite à une personne mourante ou à quelqu'un dans une maison de soins (si cela est autorisé sous la direction d'une maison de soins), un centre de soins palliatifs ou un hôpital, ou pour les accompagner à un rendez-vous médical
  • Raisons de bien-être animal – vous pouvez quitter la maison pour des raisons de bien-être animal, par exemple pour vous rendre aux services vétérinaires pour obtenir des conseils ou un traitement
  • Culte communautaire et événements de la vie – Vous pouvez quitter la maison pour assister ou visiter un lieu de culte pour un culte communautaire, un enterrement ou un événement lié à un décès, un cimetière ou un jardin du souvenir, ou pour assister à une cérémonie de mariage.

Il existe d'autres excuses raisonnables.

Par exemple, vous pouvez quitter votre domicile pour remplir des obligations légales ou pour mener des activités liées à l'achat, à la vente, à la location ou à la location d'une propriété résidentielle, ou lorsque cela est raisonnablement nécessaire pour voter lors d'une élection ou d'un référendum. En Écosse, la législation sur les coronavirus donne à la police le pouvoir de forcer l'entrée chez les personnes si elles ont un «  soupçon raisonnable '', les règles sont enfreintes. Cependant, en Angleterre, ils ne peuvent entrer que dans des «  circonstances exceptionnelles '', notamment s'ils pensent que quelqu'un à l'intérieur est contagieux. Sinon, ils auront besoin d'un mandat.

«Les mêmes principes s'appliquent donc. Il s'agit de réduire les contacts sociaux et s'il y a des contacts sociaux inévitables, il faut être aussi strict que possible en ce qui concerne la distance et les masques faciaux, l'hygiène des mains et la ventilation, etc.

M. Marr a demandé: «  Donc, en repensant à mars et au printemps, je me souviens que vous ne pouviez sortir que pendant une heure, par exemple pour tout type d'exercice, et il y avait des règles beaucoup plus strictes pour rencontrer d'autres personnes. Est-ce que c'est le genre de choses que nous pourrions voir revenir si nous ne maîtrisons pas cela maintenant?

Ce à quoi il a dit: «Oui, c'est vrai. Vous savez que nous avons vu par le passé que des mesures très strictes fonctionnent et si les mesures actuelles ne sont pas assez strictes, ce que nous devons faire est clair.

Pendant ce temps, le leader travailliste Sir Keir Starmer averti que confinement les règles devront peut-être être rendues plus strictes si elles n'empêchent pas une augmentation des cas de Covid – car il a exigé la fermeture immédiate des crèches.

Il a attaqué les «  messages mitigés '' des ministres sur les restrictions de verrouillage comme il l'exhortait Boris Johnson de présenter des conférences de presse quotidiennes jusqu'à ce que le verrouillage soit levé.

Le bilan des morts de Covid au Royaume-Uni a dépassé 80000, après que 1 035 décès supplémentaires aient été enregistrés hier, augmentant les craintes que le total dépasse 100000 d'ici la fin du mois.

Mais apparaissant dans le programme Andrew Marr de la BBC, Sir Keir a déclaré: «  Ils sont durs et nécessaires. Ils peuvent ne pas être assez durs.

«Dans un sens, je pense que la chose la plus importante est que les gens comprennent ce message sur le fait de rester à la maison.

Et c'est au gouvernement de faire passer ce message tout le temps. Nous avons eu des messages mitigés, je le crains depuis neuf mois, c'est pourquoi nous avons un problème.

«Je voudrais voir le Premier ministre là-bas tous les jours avec une conférence de presse pour s'assurer que ce message passe absolument.»

Il vient comme:

  • Le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a annoncé le déploiement de deux millions de tests de «flux latéral» à résultat rapide pour toute personne en Angleterre qui doit quitter son domicile pour le travail, dans le but d'identifier l'estimation d'un sur trois «épandeurs silencieux» asymptomatiques;
  • Downing Street devrait retarder les élections locales de mai à l'automne en raison des perturbations causées par la pandémie;
  • Une étude d'experts a conclu qu'il n'y avait aucune preuve claire que la fermeture des écoles pouvait réduire la propagation du coronavirus, malgré l'affirmation du gouvernement mardi selon laquelle il n'avait pas d'autre choix que de fermer le système éducatif;
  • Il a été révélé que certains directeurs d'écoles publiques bloquaient les cours en ligne en direct au motif qu'il s'agissait d'une atteinte à la vie privée des enseignants, alors que les députés conservateurs ont appelé le secrétaire à l'Éducation Gavin Williamson à imiter l'approche difficile de Margaret Thatcher face aux mineurs en grève dans les années 1980 face aux militants. syndicats enseignants;
  • Les scientifiques conseillant le gouvernement ont affirmé que les mesures de verrouillage en Angleterre devaient être plus strictes – certains appelant à des freins de type «asiatique» – car les règles actuelles «permettaient encore beaucoup d'activités qui propagent le virus»;
  • Mais 'Professeur Confinement«  Neil Ferguson a déclaré que des taux d'infection élevés et que le déploiement de masse du vaccin au Royaume-Uni pourrait permettre une immunité collective contre le coronavirus atteint avant la fin de l'année – c'est-à-dire un retour à la normale à l'automne;
  • Le député conservateur Andrew Bridgen a appelé la police du Derbyshire à annuler les amendes de 200 £ infligées aux amis Jessica Allen et Eliza Moore, qui ont parcouru cinq miles pour se promener dans un lieu de beauté;
  • Les vacanciers britanniques ont été avertis qu'ils risquaient de devoir se mettre en quarantaine à l'étranger pendant une quinzaine de jours s'ils échouaient à un test Covid lorsqu'ils se préparaient à rentrer chez eux;
  • Les experts ont déclaré que les voyageurs d'Afrique du Sud prennent des vols indirects vers la Grande-Bretagne pour contourner l'interdiction de voyager.
Des hordes de visiteurs ont été aperçus en train de se promener sur la plage de Tynemouth Longsands à North Tyneside. Les parkings de la région étaient bondés alors que les familles descendaient sur le site de beauté côtier pour une promenade du dimanche

Des hordes de visiteurs ont été aperçus en train de se promener sur la plage de Tynemouth Longsands à North Tyneside. Les parkings de la région étaient bondés alors que les familles descendaient sur le site de beauté côtier pour une promenade du dimanche

Des troupeaux sont descendus sur la plage de Tyneside. Les nouvelles directives gouvernementales dictent que l'exercice quotidien doit être fait dans sa région, mais on ne sait pas jusqu'où les visiteurs d'aujourd'hui ont parcouru pour une bouffée d'air frais bienvenu.

Des troupeaux sont descendus sur la plage de Tyneside. Les nouvelles directives gouvernementales dictent que l'exercice quotidien doit être fait dans sa région, mais on ne sait pas jusqu'où les visiteurs d'aujourd'hui ont parcouru pour une bouffée d'air frais bienvenu.

Le secrétaire à la Santé a refusé de spéculer lorsqu'on lui a demandé directement si des mesures telles que les couvre-feux, les limites de temps permettent à l'extérieur des maisons et le fait de rendre les masques obligatoires à l'extérieur pourraient être introduits.

Le secrétaire à la Santé a refusé de spéculer lorsqu'on lui a demandé directement si des mesures telles que les couvre-feux, les limites de temps permettent à l'extérieur des maisons et le fait de rendre les masques obligatoires à l'extérieur pourraient être introduits.

Le dirigeant travailliste a attaqué les `` messages mitigés '' des ministres sur les restrictions de verrouillage en exhortant Boris Johnson à organiser des conférences de presse quotidiennes jusqu'à ce que le verrouillage soit levé.

Le dirigeant travailliste a attaqué les «  messages mitigés '' des ministres sur les restrictions de verrouillage en exhortant Boris Johnson à organiser des conférences de presse quotidiennes jusqu'à ce que le verrouillage soit levé.

Sir Keir Starmer a déclaré que les crèches `` devraient probablement être fermées '', déclarant à la BBC: `` Je pense qu'il y a lieu d'examiner les écoles maternelles, nous en parlons aux scientifiques ''

Sir Keir Starmer a déclaré que les crèches «  devraient probablement être fermées '', déclarant à la BBC: «  Je pense qu'il y a lieu d'examiner les écoles maternelles, nous en parlons aux scientifiques ''

Priti Patel a défendu la police alors qu'elle commençait à appliquer strictement les règles de Covid qui comprennent des amendes de 200 £ et moins de tolérance pour les enfreignants.

Le ministre de l'Intérieur a averti que les agents «  n'hésiteront pas '' à prendre des mesures car le nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19 prouvait qu'il était nécessaire de «  renforcer l'application '' dans les cas où les gens enfreignaient clairement les règles.

M. Hancock a déclaré dimanche à Sky's Ridge que plus de personnes obéissaient aux règles que lors du verrouillage de novembre, mais a ajouté: «  Absolument, je vais soutenir la police. Le défi ici est que chaque flex peut être fatal.

'Vous pourriez regarder les règles et penser' 'eh bien, peu importe si je fais juste ceci ou cela' ', mais ces règles ne sont pas là comme des limites à repousser, elles sont la limite de ce que les gens devrait faire.

Interrogé sur la perspective de restrictions plus strictes plus tard, Marr a ajouté: «Je ne veux pas spéculer car le message le plus important n'est pas de savoir si le gouvernement renforcera davantage les règles.

«Le plus important est que les gens restent chez eux et suivent les règles que nous avons.

«Et cela, en termes d'ampleur de l'impact sur les cas, c'est la chose la plus importante que nous puissions faire collectivement en tant que société.

M. Hancock, qui a accordé l'interview de chez lui via un lien vidéo, a ajouté: «  C'est difficile, ce n'est pas facile. Mais si vous pouvez faire quelque chose de chez vous et que vous n'avez pas besoin de sortir de chez vous pour le faire, vous devriez le faire.

"Les gens doivent non seulement suivre la lettre des règles, mais aussi suivre l'esprit et jouer leur rôle."

Sir Keir a déclaré que les pépinières «devraient probablement être fermées». Les écoles primaires et secondaires ont été fermées pendant le verrouillage, mais les écoles maternelles restent ouvertes aux jeunes enfants.

Il a déclaré à la BBC: «  Je pense qu'il y a lieu d'examiner les écoles maternelles, nous en parlons aux scientifiques.

«Je pense que les gens sont surpris que les écoles primaires aient été fermées, mais pas les crèches.

Il a ajouté: "Je pense qu'ils devraient probablement être fermés, je veux en parler aux scientifiques."

Il a déclaré que la réalisation des objectifs du programme de vaccination était le meilleur moyen de rouvrir les écoles.

Sur la photo: des gens font la queue pour des crêpes à Hampstead, au nord de Londres, malgré le fait que le maire de Londres, Sadiq Khan, ait déclaré l'état d'urgence dans la capitale en raison d'une augmentation rapide des cas

Sur la photo: des gens font la queue pour des crêpes à Hampstead, au nord de Londres, malgré le fait que le maire de Londres, Sadiq Khan, ait déclaré l'état d'urgence dans la capitale en raison d'une augmentation rapide des cas

Mais il a déclaré que l'ouverture des salles de classe à nouveau ne devait pas être subordonnée à la vaccination des enseignants.

"Il faudrait examiner tous les critères, mais le plus important est ce programme de vaccination", a-t-il déclaré.

«Il est très difficile de voir comment nous pouvons commencer à lever les restrictions de manière significative jusqu'à ce que le programme de vaccination, au moins cette première partie soit déployée avec succès.

Pressé de savoir si la réouverture dépendait de la vaccination des enseignants, il a ajouté: «  Non, je ne sais pas si c'est nécessairement le cas, même si cela peut arriver, ce serait une bonne chose.

«Cet argument selon lequel il y a des secteurs où les arguments en faveur de la vaccination sont très forts pour des raisons évidentes, et je le comprends et nous allons avoir cela pour répondre à cela, très franchement.

"Mais pour le moment, nous devons nous concentrer sur ceux qui sont les plus susceptibles d'aller à l'hôpital et de mourir tragiquement."

Tant pis pour rester à la maison! Des foules de gens se dirigent vers les plages et les centres-villes malgré que Boris Johnson supplie les familles de rester à la maison alors que les décès de Covid ont frappé 563 – le dimanche le plus meurtrier en huit mois

Par DAVID WILCOCK et JEMMA CARR pour MailOnline

Des hordes de personnes ont été vues affluer vers les plages et les centres-villes hier malgré les appels de Boris Johnson pour que les familles restent à la maison alors que la Grande-Bretagne enregistre 563 décès – le bilan le plus élevé dimanche en huit mois.

Les marcheurs du week-end ont été aperçus en train de se promener le long d'une plage bondée de Tynemouth Longsands à North Tyneside cet après-midi, laissant les parkings pleins à ras bord.

Les nouvelles directives du gouvernement dictent que l'exercice quotidien doit être fait dans sa région – mais on ne sait pas jusqu'où les visiteurs d'aujourd'hui ont parcouru pour une bouffée d'air frais bienvenu.

Dans le Merseyside, les fans de football se sont rassemblés derrière des barrières pour apercevoir les joueurs qui se dirigent vers le match Marine AFC v Tottenham Hotspur. Une grande partie de la foule n'était pas socialement distancée, malgré les policiers qui regardaient.

Les fans montrent leur soutien sans distanciation sociale alors qu'ils attendent à l'extérieur du stade lorsque l'entraîneur de l'équipe des Spurs arrive

Les fans montrent leur soutien sans distanciation sociale alors qu'ils attendent à l'extérieur du stade lorsque l'entraîneur de l'équipe des Spurs arrive

Les fans prennent des photos devant des policiers alors qu'ils attendent devant le stade Rosset Park avant le match Marine AFC v Tottenham Hotspur aujourd'hui

Les fans prennent des photos devant des policiers alors qu'ils attendent devant le stade Rosset Park avant le match Marine AFC v Tottenham Hotspur aujourd'hui

La police montée contrôle la foule à l'extérieur du stade Rossett Park dans le Merseyside pour le match de troisième tour de la FA Cup Emirates

La police montée contrôle la foule à l'extérieur du stade Rossett Park dans le Merseyside pour le match de troisième tour de la FA Cup Emirates

À Liverpool, la police a été photographiée en train de regarder des supporters de football qui s'étaient rassemblés devant la Marine v Spurs FA Cup ignorant de manière flagrante les règles de distanciation sociale

À Liverpool, la police a été photographiée en train de regarder des supporters de football qui s'étaient rassemblés devant la Marine v Spurs FA Cup ignorant de manière flagrante les règles de distanciation sociale

La police a déclaré que la `` grande majorité '' de ceux qui se trouvaient à l'extérieur du stade adhéraient aux mesures de distanciation sociale et que ceux qui n'étaient pas conseillés par des officiers

La police a déclaré que la «  grande majorité '' de ceux qui se trouvaient à l'extérieur du stade adhéraient aux mesures de distanciation sociale et que ceux qui n'étaient pas conseillés par des officiers

Le surintendant Andy Rankine de la police de Merseyside a déclaré à MailOnline: `` Les officiers sont à Crosby cet après-midi avant le match de la FA Cup du Marine FC avec Tottenham Hotspur. Un petit rassemblement (photo) a eu lieu avant l'arrivée des entraîneurs de l'équipe, et des fermetures de routes ont été mises en place pour faciliter cette arrivée en toute sécurité ''

Le surintendant Andy Rankine de la police de Merseyside a déclaré à MailOnline: «  Les officiers sont à Crosby cet après-midi avant le match de la FA Cup du Marine FC avec Tottenham Hotspur. Un petit rassemblement (photo) a eu lieu avant l'arrivée des entraîneurs de l'équipe, et des fermetures de routes ont été mises en place pour faciliter cette arrivée en toute sécurité ''

Et le réservoir Dovestones à Oldham a été «  submergé '' de visiteurs, obligeant les conducteurs à se garer sur les doubles lignes jaunes, leur infligeant des amendes.

Les photos partagées sur les réseaux sociaux ont montré un agent de la circulation giflant des panneaux jaunes sur un certain nombre de voitures garé sur le bord de la route.

Et à Londres, on a vu des masses de gens se rendre dans la rue principale de Hampstead.

De longues files d'attente de personnes enveloppées au chaud ont été vues en provenance des stands de nourriture et des cafés de la région.

Pendant ce temps, dans le Derbyshire, le sauvetage en montagne a dû sauver un groupe de passionnés de crash d'avion qui se sont retrouvés coincés dans la neige profonde lors d'une marche de cinq heures.

Le groupe – tous de Manchester – a rompu le verrouillage pour rechercher le site du crash du B-29 à Bleaklow Moor lorsqu'un membre est devenu trop fatigué pour continuer.

Et à Prestatyn, au Pays de Galles, la police a arrêté un apprenti conducteur qui avait conduit une voiture non assurée à 60 miles de Newcastle-under-Lyme, Staffordshire, pour se rendre à la plage dans le nord du Pays de Galles.

Selon les règles actuelles en Angleterre, les gens ne doivent pas quitter leur domicile à moins d'avoir une «excuse raisonnable» – qui inclut l'exercice.

Les citoyens sont autorisés à faire de l'exercice avec une autre personne ou avec leur ménage ou leur bulle de soutien, mais pas en dehors de leur région.

On ne sait pas si tous ceux qui ont afflué vers les points chauds de la campagne britannique vivent localement ou ont dû conduire de loin.

Le réservoir Dovestones à Oldham a été `` submergé '' de visiteurs alors que les chauffeurs ont été condamnés à des amendes pour se garer sur des doubles lignes jaunes alors qu'ils affluaient pour voir le site de beauté

Le réservoir Dovestones à Oldham a été «  submergé '' de visiteurs alors que les chauffeurs ont été condamnés à des amendes pour se garer sur des doubles lignes jaunes alors qu'ils affluaient pour voir le site de beauté

Les parkings près de la plage de Tyneside étaient à pleine capacité - bien qu'il ne soit pas clair si tous les visiteurs venaient de la région.

Les parkings près de la plage de Tyneside étaient à pleine capacité – bien qu'il ne soit pas clair si tous les visiteurs venaient de la région.

Et à Londres, on a vu des masses de gens se rendre dans la rue principale de Hampstead. De longues files de personnes enveloppées au chaud ont été vues en provenance de stands de nourriture et de cafés de la région

Et à Londres, on a vu des masses de gens se rendre dans la rue principale de Hampstead. De longues files de personnes enveloppées au chaud ont été vues en provenance de stands de nourriture et de cafés de la région

Les gens font la queue pour des crêpes à des températures glaciales sur Hampstead high street

Les gens font la queue pour des crêpes à des températures glaciales sur Hampstead high street

Il a également été révélé que la police avait arrêté un jeune de 19 ans pour avoir planifié d'organiser un événement musical présumé sans licence.

L'adolescent a annoncé un «  Bristol Freerave '' sur les réseaux sociaux dans un lieu inconnu. Il a depuis été libéré sous enquête.

La police d'Avon et du Somerset a déclaré que 38 avis de sanctions fixes pour infractions à la réglementation Covid avaient été émis, tandis qu'une trentaine de mineurs avaient été conseillés par des agents.

Une autre arrestation a été effectuée en rapport avec une infraction de conduite avec facultés affaiblies et un véhicule a été saisi parce qu'il n'avait pas d'assurance.

Un policier parle à un homme assis sur un banc à Hyde Park

Un policier parle à un homme assis sur un banc à Hyde Park

La police parle à des personnes qui étaient assises sur un banc à Hyde Park

La police parle à des personnes qui étaient assises sur un banc à Hyde Park

Un policier traverse Hyde Park pendant que les gens font leur exercice quotidien

Un policier traverse Hyde Park pendant que les gens font leur exercice quotidien

Des policiers parlent dimanche à un cycliste à Greenwich

Des policiers parlent dimanche à un cycliste à Greenwich

Priti Patel a aujourd'hui défendu la police alors qu'elle commençait à appliquer strictement les règles de Covid qui comprennent des amendes de 200 £ et une tolérance moindre pour les enfreignants.

Le ministre de l'Intérieur a averti que les agents «  n'hésiteront pas '' à prendre des mesures car le nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19 prouvait qu'il était nécessaire de «  renforcer l'application '' dans les cas où les gens enfreignaient clairement les règles.

Les tactiques de la police ont fait l'objet d'un examen minutieux après que la police du Derbyshire a infligé des amendes de 200 £ à deux femmes qui conduisaient séparément pour se promener dans un lieu de beauté isolé situé à environ cinq miles de leur domicile.

Cela survient alors que des images ont émergé montrant trois policiers entourant une femme qui aurait quitté sa maison plus d'une fois par jour.

Les forces à travers l'Angleterre ont exhorté les gens à rester chez eux et à éviter de voyager car ils continuent à infliger des amendes aux contrevenants aux règles Covid.

Mme Patel a déclaré: «  Nos policiers travaillent sans relâche pour nous protéger. Non seulement ils continuent à retirer les criminels de nos rues, mais ils jouent également un rôle crucial dans le contrôle de la propagation du virus.

«La grande majorité du public a soutenu cet énorme effort national et a suivi les règles.

«  Mais le nombre tragique de nouveaux cas et de décès cette semaine montre qu'il est toujours nécessaire de mettre en place une application stricte lorsque les gens enfreignent clairement ces règles pour garantir que notre pays se rétablit de ce virus mortel.

Les gens de Hampstead font la queue devant un café tout en prenant leur allocation quotidienne pour faire de l'exercice

Les gens de Hampstead font la queue devant un café tout en prenant leur allocation quotidienne pour faire de l'exercice

«L'application de ces règles sauve des vies. C'est aussi simple que ça. Les agents continueront de dialoguer avec le public partout au pays et n'hésiteront pas à prendre des mesures au besoin.

Le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a déclaré dimanche à Sky's Ridge que plus de personnes obéissaient aux règles que lors du verrouillage de novembre, mais a ajouté: «  Absolument, je vais soutenir la police. Le défi ici est que chaque flex peut être fatal.

'Vous pourriez regarder les règles et penser' 'eh bien, peu importe si je fais juste ceci ou cela' ', mais ces règles ne sont pas là comme des limites à repousser, elles sont la limite de ce que les gens devrait faire.

La police à cheval à Hyde Park, dans le centre de Londres, aujourd'hui au milieu d'une répression policière contre les briseurs de règles de verrouillage qui pourrait les condamner à une amende allant jusqu'à 200 £

La police à cheval à Hyde Park, dans le centre de Londres, aujourd'hui au milieu d'une répression policière contre les briseurs de règles de verrouillage qui pourrait les condamner à une amende allant jusqu'à 200 £

Beaucoup de gens à Hampstead, au nord de Londres, ont décidé de faire de l'exercice et d'acheter des articles essentiels en même temps

Beaucoup de gens à Hampstead, au nord de Londres, ont décidé de faire de l'exercice et d'acheter des articles essentiels en même temps

Le vaccin Covid pourrait devenir un événement annuel comme le vaccin contre la grippe, dit Hancock

Health Secretary Matt Hancock said it is 'highly likely' people will be vaccinated against Covid annually, as with the flu.

He told Sky News' Sophy Ridge on Sunday programme: 'I think it's highly likely that there will be a dual-vaccination programme for the foreseeable, this is the medium-term, of flu and Covid.'

He added: 'Flu vaccination rates are at their highest level ever. Over 80 per cent of the over-65s have been vaccinated for flu this year. That's the biggest increase, a jump on last year when it was around 70 per cent.

'That's very good news. It's good news for two reasons. Firstly, to protect people against flu and secondly because it shows the vast, vast majority of over-65s are up for getting vaccinated.'

The Health Secretary said the Government was on course to reach its target of 13 million people vaccinated by mid-February.

He told Ridge: 'Yes we're on course. The rate limiting factor at the moment is supply but that's increasing.

'I'm very glad to say that at the moment we're running at over 200,000 people being vaccinated every day.

'We've now vaccinated around one third of the over-80s in this country so we're making significant progress but there's still further expansion to go.

'This week we're opening mass vaccination centres. Big sites for instance at Epsom racecourse, there's seven going live this week with more to come next week where we will get through very large numbers of people.'

In North Tyneside car parks were jammed and huge queues formed outside cafes selling takeaway hot drinks.

One local resident said: 'It's crazy. I can't believe how busy it is. It's actually busier than usual.

'These people are putting themselves and their families at risk by being here.

'The Government's message is clear. You should act like you have the virus.

'I saw a police van earlier, but it just drove along the seafront, it didn't stop.

'There doesn't seem to be any enforcement of the rules at all.'

The National Police Chiefs' Council's new guidance, issued on Wednesday according to the Sunday Telegraph, said: 'Officers should continue to engage members of the public and explain changes. If necessary they should offer encouragement to comply.

'However if the individual or group does not respond appropriately, then enforcement can follow without repeated attempts to encourage people to comply with the law.

'We police by consent. The initial police response should be to encourage voluntary compliance.'

The previous guidance from December 9, said: 'We police by consent. The initial police response should be to encourage voluntary compliance.'

A Home Office source told the Telegraph police are set to 'move through the gears', warning: 'We are going to see more rapid movement to enforcement.

'Over 1,000 people died yesterday. It is important that everyone sticks to the rules. The rules have been around for long enough.

'If there was a gunman who killed 1,000 people yesterday running around the country and the Government said 'stay at home' everyone would say 'OK I'll do that, I won't go for a coffee with some friends and walk around the park'.'

In Liverpool, police were pictured looking on as football supporters who had gathered outside the Marine v Spurs Coupe FA blatantly ignored social distancing rules.

Les fans de football étaient entassés derrière des barrières à l'extérieur du stade Rossett Park à Crosby pour apercevoir les joueurs lors du match Marine AFC v Tottenham Hotspur dimanche.

MailOnline a demandé à la police de Merseyside si des mesures avaient été prises pour violation des lois Covid.

Un porte-parole a déclaré qu'il était «  factuellement incorrect '' de décrire les foules comme «  énormes '', ajoutant que la police était là «  comme une réponse planifiée pour gérer les fermetures de routes, la sécurité publique et les arrivées d'autocars également ''.

«Il ne s'agit pas simplement de nettoyer une zone de personnes», a-t-il déclaré.

Le surintendant Andy Rankine de la police de Merseyside a déclaré à MailOnline: «  Les officiers sont à Crosby cet après-midi avant le match de la FA Cup du Marine FC avec Tottenham Hotspur.

Un petit rassemblement a eu lieu avant l'arrivée des entraîneurs de l'équipe, et des fermetures de routes ont été mises en place pour faciliter cette arrivée en toute sécurité.

Video of woman being 'arrested for sitting on a bench' was 'STAGE-MANAGED by anti-lockdown protesters', Dorset Police claim

A video of a woman apparently being arrested for sitting on a bench was 'staged-managed' by anti-lockdown protesters, Dorset Police said.

Footage, which has been shared widely online, shows three police officers surrounding a woman in Bournemouth for allegedly leaving her house more than once in a day.

The clip then shows a woman being handcuffed and led away by officers as she repeatedly tells them 'I was sitting on a bench'.

But police said they believed the clip was 'planned, stage-managed and recorded' by members of an anti-lockdown protest group who were present in the town on Saturday.

The force said three people were arrested following the demonstrations, after refusing to give their details to officers who attempted to issue them with fines for breaching coronavirus regulations.

Dorset Police's Assistant Chief Constable Mark Callaghan said: 'We believe this video was planned, stage-managed and recorded by members of the protest group who turned up in multiple areas, several of whom refused to engage and provide their details.

'If people refuse to give their details in such circumstances then it leaves officers with little option but to arrest until the details are established.

'Our officers would only arrest as a last resort.'

Two of those detained were later 'de-arrested' after supplying officers with their details and were subsequently fined, police said.

A third person was also released and fined after their details were verified in custody.

The force said at least seven fixed penalty notices were issued to those who breached lockdown rules on the day.

Police made repeated attempts to contact the protest organisers to request that it did not go ahead, but were unsuccessful, Mr Callaghan said.

'It was clear that the group were deliberately organising their activities, walking around in twos and then trying to come together in a 'flash mob' style approach, as they have done previously,' he said in a statement.

'This activity went on for a couple of hours.'

Some of the protesters were found to have remained in the area for a 'prolonged period of time', despite being warned by police.

Mr Callaghan said some of those taking part had also travelled 'considerably' from outside the Dorset area.

«La grande majorité des personnes présentes adhéraient aux mesures de distanciation sociale et celles qui n'étaient pas conseillées par des agents.

«Comme nous l'avons fait tout au long de cette pandémie, nous nous efforcerons toujours d'encourager les gens à se disperser et à rentrer chez eux pacifiquement.

«  Mais là où nous sommes confrontés à des violations flagrantes de la législation, des gens ignorant les restrictions et même empêchant la police de s'acquitter de son devoir, nos agents n'hésiteront pas à prendre des mesures coercitives.

«Les participants ont maintenant quitté la région et nous espérons que tout le monde profitera de l'occasion en toute sécurité à la maison.

Police in Wales have blasted 'selfish Covid rule-breakers' who are 'blatantly' defying the law and wasting police time.

Their criticism came after more than 100 cars were turned away from Moel Famau – on the border between Flintshire and England – by Saturday lunchtime.

A Wales police and crime commissioner vowed to clamp down on rule breakers – and focus on 'enforcement' rather than engagement.

North Wales Police's rural crime team wrote: 'Another day wasted dealing with Covid rule breakers. So frustrating that we have to deal with these people who simply don't care whilst the vast majority of us do the right thing and stay at home We are seeing people from England and various areas of Wales… so selfish.'

The force said people were arrested overnight and taken to custody for failing to provide their details for breaching Covid restrictions.

Superintendent Nick Evans said: 'Wales is under Alert Level 4 restrictions and infections are dangerously high. Our teams will therefore continue to target those who are blatantly breaching the rules, placing others at risk and putting further demand on our over-stretched NHS.

'Level 4 restrictions state that exercise should start and finish from home and that nobody should be travelling unless essential.

'The restrictions are in place to prevent the spread of the virus, protect the NHS and save lives. They apply to every single one of us and it's disappointing to think that some do not believe the restrictions apply to them.

'The restrictions are all about nudging back the infection rate, so rule breaking, however small, could cost the life of yours or someone else's loved one. '

On Friday, two people had to be rescued by the North East Wales Search and Rescue team after becoming 'disorientated' in severe weather conditions during a walk up Moel Famau.

The pair had gone for a walk from home but they raised the alarm by phoning the policing after losing their bearings as conditions deteriorated rapidly due to snow and poor visibility.

Welsh rules allow for fixed penalty notices to be issued ranging from £60 to £10,000. But the region's police and crime commissioner

Welsh police and crime commissioner Arfon Jones said it is time for a tougher approach. He said: 'I would like to commend most people for behaving responsibly at this difficult time but those who choose not to can expect to be held to account.

'Unfortunately, there are far too many selfish people who are flouting the guidelines and they are turbo-charging the spread of this deadly virus.

'Their actions are totally irresponsible and life-threatening. If they have no regard for their own health, they should think of their loved ones.

'It is now time to forget the mantra of engage, encourage and educate and focus on enforcement so we can clamp down on the Covid rule breakers and prevent this reckless behaviour. The stay home and stay safe message is all more important because the new mutant strain of Covid-19 is even more infectious.

'This has inevitably ramped up the threat of community transmission, with 70 per cent of cases in north Wales linked to the new variant. As a consequence, the people of north Wales are at risk like never before.'

Chris Whitty warns hospitals are facing 'the worst crisis in living memory' as Covid cases soar

Chris Whitty has warned hospitals are facing 'the worst crisis in living memory' as Covid-19 cases continue to soar – with 46,000 medical workers now off sick.

Britons who don't take the coronavirus lockdown seriously will cause 'avoidable deaths' when critically ill patients are turned away at the hospital door, Professor Chris Whitty warned in a scathing article for the Sunday Times.

And almost 50,000 hospital workers are currently off sick with Covid-19, according to the chair of the British Medical Association, Chaand Nagpaul, meaning an already stretched workforce is under even more pressure, reported The Guardian.

He said: 'It is only if the NHS workforce is kept fit and well that we will be able to meet the unprecedented surge in demand that the coming weeks and months will bring as well as delivering the vaccine programme that remains our only hope to end this dreadful pandemic.'

Prof Whitty blasted coronavirus rulebreakers for being the 'link in a chain' that will allow the deadly virus to infect a and kill the elderly and vulnerable.

'We must stay home except for work, exercise and necessary activities. Every unneccesary interaction you have could be the link in the chain of transmission which has a vulnerable person at the end,' he wrote.

The country has two weeks before hospitals are likely to be completely overwhelmed, Prof Whitty added, as the nation is plunged into the 'most dangerous situation' in living history.

But it's not just Britons with coronavirus who are at risk, as patients in need of treatment for other illnesses face 'unsafe' waiting times.

NHS hospitals are treating half the usual number of cancer patients, according to The Sunday Telegraph, as London needs to treat 500 more cancer patients a week to stay on top of demand – but only 122 were treated in the capitals NHS hospitals this week.

It could take the NHS six years of 1990-level waiting lists – meaning patients will be forced to wait years for operations – and more than £900million to get back to where healthcare was pre-Covid, according to Rob Findlay, an expert who produced software for nearly 20 NHS trusts.

He told People the 168,000 patients who have waited a year for treatment will more than double by March after lockdown caused operations to be delayed.

Professor Neil Ferguson said the number of patients with coronavirus in hospitals will sour by 20 per cent. 'It will be quite difficult to avoid another 20,000 deaths,' he added.

A National Police Chiefs Council spokesman said: 'We've been guiding officers since October to move more quickly to issuing a fine where people are clearly breaching Covid regulations and not listening to encouragement.

'This approach continues in this dangerous stage of the pandemic. There is no specific rule on the number of warnings officers should give – officers continue to use their judgement.'

Elsewhere key workers became some of the first to be vaccinated against coronavirus at a mass vaccine hub in Newcastle as the government ramps up distribution of the jabs in the hope of ending lockdown by spring.

It comes after Boris Johnson pledged to vaccinate hundreds of thousands people per day by Friday with the aim of giving 13million the jab before Easter, allowing lockdown restrictions to be significantly loosened.

The mass vaccination hubs – located in Newcastle, Manchester, London, Stevenage, Surrey, Bristol and Birmingham – can treat up to four people per minute and will work alongside GP surgeries and other facilities to try and hit the Prime Minister's ambitious target.

The crackdown comes amid calls from scientists for even stricter restrictions, while No10 pushes an intimidating new ad campaign to try and arrest the spiralling number of coronavirus cases across the country.

In a hard-hitting article in the Sunday Times England's Chief Medical Officer Professor Chris Whitty blasted coronavirus rulebreakers for being the 'link in a chain' that will allow the deadly virus to infect a and kill the elderly and vulnerable.

'We must stay home except for work, exercise and necessary activities. Every unneccesary interaction you have could be the link in the chain of transmission which has a vulnerable person at the end,' he wrote.

The country has two weeks before hospitals are likely to be completely overwhelmed, Prof Whitty added, as the nation is plunged into the 'most dangerous situation' in living history.

While former WHO director Anthony Costello said Britain must go into an 'Asia-style' lockdown now with nurseries and places of worship closed, hotels commandeered as isolation centres and masks worn in every public space, experts have warned.

On Friday, Derbyshire Police faced criticism for taking the lockdown crackdown too far after officers swooped on two friends for driving just seven miles to go for a walk at a beauty spot.

As a result, the 'intimidating' force is reviewing its Covid operations after getting clarification about the rules, with West Mercia Police also mocked for threatening to fine people £200 for playing in the snow.

Nevertheless, the message from Government sources this week is that police should be focusing more on enforcing rather than explaining rules, now nearly 10 months since the very first restrictions came into effect.

In Lincoln, police yesterday fined a man from Chesterfield who it emerged had set a personal goal to try and visit every football ground in the country, despite clear stay-at-home rules.

The driver was pulled over by officers on Friday, close to the cathedral, after a system check revealed the vehicle was registered to an address outside of Lincolnshire.

But when asked what he was doing, police were left bewildered by his response.

Sgt Mike Templeman wrote on Twitter: 'The vehicle was stopped as it was registered in Chesterfield.

'The driver stated he was having a road trip to football grounds around the country.

'You simply couldn't make it up. Covid-19 penalty ticket issued along with the strongest words of advice.'

England's Chief Medical Officer Professor Chris Whitty has appeared in adverts urging us to stay at home as the new variant of the virus rips across the country.

Two terrifying new posters also show a patient dying in hospital and a healthcare worker wearing full PPE, warning Britons: 'If you go out, you can spread it. People will die.'

In Lincoln, police fined a man from Chesterfield who it emerged had set a personal goal to try and visit every football ground in the country, despite clear stay-at-home rules

In Lincoln, police fined a man from Chesterfield who it emerged had set a personal goal to try and visit every football ground in the country, despite clear stay-at-home rules

Three police officers wearing face masks question a man sitting on a bench in St James's Park in central London this morning

Three police officers wearing face masks question a man sitting on a bench in St James's Park in central London this morning

All car parks in Snowdonia National Park have now been closed to visitors. Pictured is a police car patrolling the beauty spot last night

All car parks in Snowdonia National Park have now been closed to visitors. Pictured is a police car patrolling the beauty spot last night

Police and Covid marshals patrol the seafront in Bournemouth this morning to spot any people breaking the rules

Police and Covid marshals patrol the seafront in Bournemouth this morning to spot any people breaking the rules

One MailOnline reader sent a picture of these taped off benches in Ely, Cambridgeshire, claiming they are not allowed to be used because of the pandemic

One MailOnline reader sent a picture of these taped off benches in Ely, Cambridgeshire, claiming they are not allowed to be used because of the pandemic

The race to vaccinate the UK out of lockdown: Everything you need to know as the first 'super-vax' centres – capable of inoculating up to 3,000 a day – prepare to open their doors

The UK's vaccination programme will take a major step forward tomorrow as the first 'super-vax' centres, capable of inoculating up to 3,000 people a day, open their doors.

Already 1.5million people have been vaccinated, mostly with the Pfizer jab. Now the mass rollout of the Oxford-AstraZeneca vaccine heralds a blitz of inoculations.

With more than 1,300 people dying each day, and the pandemic raging across the country, health workers are locked in a race to protect as many vulnerable people from the deadly virus as quickly as possible.

And with a huge acceleration planned this week, tomorrow could mark the start of a fightback that finally suppresses Covid-19 and, eventually, allows our lives to return to normal.

THE SPRING OFFENSIVE

After the plan to inoculate the 15 million most vulnerable people by February 15, the UK's vaccination programme will target the remaining groups who are most at risk of dying from the virus.

NHS bosses hope this second cohort of more than 16 million people will receive the jab by Easter. If so, it will mean that between 90 and 99 per cent of those at risk of dying from Covid-19 will have been protected. The rest of the population – those under 50 – will then be vaccinated.

Those in the second cohort who will receive the jab during the Spring Offensive are:

  • All people aged 65 and over (3.4 million)
  • All individuals aged 16 to 64 with underlying health conditions that put them at higher risk of serious disease and mortality
  • Everyone aged 60 and over (3.7 million)
  • Anybody aged 55 years and over (4.3 million)
  • All aged 50 years and over (4.7 million)

HOW THE TARGET WILL BE MET

Prime Minister Boris Johnson (pictured) has set the target of offering vaccination to the UK’s 15 million most vulnerable people by February 15. So far, almost 1.5million have received the vaccine

Prime Minister Boris Johnson (pictured) has set the target of offering vaccination to the UK's 15 million most vulnerable people by February 15. So far, almost 1.5million have received the vaccine

Boris Johnson has set the hugely ambitious target of offering vaccination to the UK's 15 million most vulnerable people by February 15 – in 36 days.

The latest figures, from Thursday, show the NHS had administered 1,468,000 vaccinations over 30 days, or 48,933 daily.

The PM has vowed that this will rise to more than 200,000 a day by Friday.

But to hit his 15 million target, the daily rate needs to be almost 347,000. Every day this is missed, the daily requirement goes up.

WHO IS FIRST IN LINE FOR THE JABS?

Those due to receive the jab in the next five weeks include: Care home residents, frontline NHS and social care workers, those aged 70-plus and those considered to be 'clinically extremely vulnerable'.

Of those who have died of Covid-19, 88 per cent are in these groups, All 420,000 elderly social care residents in England and Wales are at the front of the queue and should receive their vaccination by January 31.

One in four people aged over 80 have received at least one dose.

THE STORY SO FAR

On December 8, Margaret Keenan, then 90, pictured, became the first person in the world outside clinical trials to be given the Pfizer-BioNTech vaccine.

Within a fortnight, an estimated 500,000 people had been given the jab, and the UK has ordered a total of 40 million doses.

Margaret Keenan, then 90, pictured, became the first person in the world outside clinical trials to be given the Pfizer-BioNTech vaccine on December 8

Margaret Keenan, then 90, pictured, became the first person in the world outside clinical trials to be given the Pfizer-BioNTech vaccine on December 8

Last Monday, Brian Pinker, 82, became the first patient to receive the 'game-changing' vaccine developed by Oxford University and AstraZeneca, which can be kept in a fridge. The UK has 100 million doses on order.

Another 17 million doses of the newly approved Moderna vaccine are expected in the spring.

The UK has outstripped the EU: Four times as many people have been vaccinated here than in Germany, and 300 times more than in France.

.(tagsToTranslate)dailymail(t)news(t)Keir Starmer(t)Matt Hancock(t)Coronavirus(t)Boris Johnson(t)Coronavirus Lockdowns

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *