Ce que vise Édouard Philippe quand il assure son «soutien complet» à Emmanuel Macron

libre info france

Bien qu’Édouard Philippe ait fait part de son «soutien complet» à Emmanuel Macron, ceci n’exclut pas ses ambitions présidentielles, estime sur RMC l’auteur du livre qui lui est consacré. «En automne 2021, il aurait été difficile [pour lui] de dire l’inverse», juge Tugdual Denis.

Invité le 14 septembre dans les Grandes Gueules sur RMC, Tugdual Denis, journaliste et auteur du livre «La vérité sur Édouard Philippe» sorti le 9 septembre a analysé le profil de l’ancien Premier ministre et l’actuel maire du Havre qui, selon lui, s’envisage un destin national.

«Ce n’est pas parce qu’Édouard Philippe dit qu’il va soutenir Emmanuel Macron en 2022, qu’il […] n’aurait pas d’ambitions présidentielles. C’est exactement l’inverse», a lancé le directeur adjoint de la rédaction de Valeurs actuelles.

D’après lui, «en automne 2021, il aurait été difficile de dire l’inverse».

Se rappelant du processus d’écriture, Tugdual Denis a expliqué avoir eu «l’impression d’avoir rencontré quelqu’un, et c’est pas si courant dans la vie politique française, qui est lentement et sûrement en train de se persuader qu’un jour il pourra être Président de la République sans que tout le monde explose de rire quand il le dit».

Le journaliste a mis en valeur chez l’homme politique «une forme d’autonomie intellectuelle, réfléchir à des sujets qui normalement sont réservés du domaine de Président: l’international, la gestion des armées, la manière de gouverner, la macro-économie, etc».

Vers un parti politique?

Tugdual Denis a rappelé que tout en soutenant le chef de l’État, Édouard Philippe était en train de créer «son propre parti politique».

En effet, le 12 septembre, assurant son «soutien complet» à Macron s’il se représentait, l’ancien chef du gouvernement a souligné qu’en 2022 le Président «aura besoin de s’appuyer sur une nouvelle majorité». Et d’ajouter que lui-même «veut participer à la constitution de cette nouvelle offre politique», ce qui lui paraît «indispensable».

Le 29 août, une quarantaine de maires de droite modérée se sont rassemblés à Fontainebleau en présence d’Édouard Philippe. Ils promettaient de se structurer pour «peser» davantage politiquement à l’approche de la présidentielle de 2022, et de dessiner un espace politique penchant à droite et soutenant Emmanuel Macron.

Interrogé quant à ses intentions présidentielles, Édouard Philippe a jugé que «parler de 2027, c’est à la fois déplacé et absurde».

Or, dans le livre de Tugdual Denis, le maire du Havre s’est qualifié d’«orgueilleux et rancunier» en indiquant que jamais il n’avait eu vocation à rester le numéro deux.

«Si un jour je suis élu, c’est moi qui fixerai le cap, croyez-moi. Et c’est quelqu’un d’autre qui se démènera pour y arriver. C’est comme ça. C’est le job», a-t-il déclaré dans un extrait du livre diffusé par Le Figaro.

«Il est un peu plus au charbon qu’Alain Juppé»

Ayant servi longtemps comme conseiller d’Alain Juppé, Édouard Philippe est «plus organisé et plus authentique que l’ancien maire de Bordeaux», souligne Tougdual Denis.

M.Philippe «a aussi tiré des enseignements du juppéisme. [Celui-ci] n’était pas assez organisé. Alain Juppé avait tendance à laisser les choses se faire autour de lui, c’était un peu une pratique ancestrale de la politique où lui attendait plein de superbe que les troupes s’organisent.»

«Certains diront qu’Édouard Philippe n’est pas assez organisé, qu’il ne travaille pas assez, […] mais néanmoins, il est plus au charbon qu’Alain Juppé», juge le journaliste de Valeurs actuelles.

M.Juppé avait quant à lui prédit «un destin national» pour son ex-conseiller, mettant en lumière sa «valeur sûre pour la France».

«Je pense que la France aura besoin demain ou après-demain de ce qu’il peut lui apporte», disait-il en septembre 2020.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.