Ce que l’on sait sur le pass sanitaire et son application en France

libre info france

France

URL courte

Les discussions autour du pass sanitaire européen ne datent pas d’aujourd’hui. Prévu pour être mis en place en France en juin, il sera appliqué dans différentes situations de la vie quotidienne. L’idée consiste à s’en servir comme preuve qu’une personne a été vaccinée, guérie du Covid-19, ou qu’elle a été testée négative il y a moins de 72 heures.

Le pass sanitaire européen devrait être introduit en France à partir du 9 juin pour les grands rassemblements, ainsi qu’à la mi-juin pour les voyages en Europe. Qui doit posséder ce pass et quand faudra-t-il le présenter?

L’objectif de ce pass sanitaire, qui sera appliqué dans tous les pays de l’Union européenne, est de fluidifier la circulation entre les pays européens, ainsi que les contrôles lors des voyages dans les aéroports et les gares. La France deviendra le premier pays d’Europe à le mettre en place.

À quoi servira-t-il?

La preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique, le certificat de rétablissement du Covid-19, le certificat de vaccination: voici les trois choses que confirmera la présentation du pass sanitaire.

Où et quand le présenter?

Le projet de pass sanitaire, vivement débattu à l’Assemblée et qui a été adopté dans la nuit du 12 mai, s’appliquera à partir de 11 ans.

«Concrètement, ce pass sanitaire ne sera exigé que dans les situations où le brassage du public est plus à risque au plan sanitaire», précise le site du gouvernement français.

Le pass sanitaire conditionnera l’accès aux grands rassemblements ou à certains lieux. Il faudra le présenter pour assister à un évènement de plus de 1.000 personnes, comme par exemple les salles de spectacles, salons d’exposition, stades, mais aussi casinos, festivals en plein air et croisières.

«Le pass s’appliquera s’il peut être effectivement déployé. Il semble difficile par exemple de l’exiger pour les personnes qui seraient stationnées au bord des routes pour regarder le feu d’artifice du 14-J juillet», explique le site.

Et pour des voyages?

La circulation en Europe sera possible avec ce pass, alors que les touristes ne seront pas obligés d’être vaccinés. Pour traverser les frontières européennes il sera également possible de présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures ou un certificat de rétablissement du Covid-19, selon le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune, invité de l’émission Le Grand Rendez-Vous, sur Europe 1 – CNews – Les Échos.

«Le développement du pass sanitaire répondra également à la proposition de la Commission européenne de développer un certificat vert numérique (Green pass), dont l’objectif est de permettre de manière sécurisée la reprise de la circulation des personnes entre les pays de l’Union européenne», détaille en outre le site du gouvernement français.

Alors que pour les voyages hors UE, le pass sanitaire ne suffira pas et il faut se renseigner sur les conditions exigées par le pays de destination.

Où l’obtenir?

Le pass peut être présenté sous forme physique ou numérique via l’application TousAntiCovid Carnet. Pour l’avoir en papier, il faudra aussi présenter «directement les différents documents demandés», selon le site du gouvernement.

Quelles informations seront conservées dans le pass?

Une personne qui contrôlera le pass sanitaire d’une personne pourra y voir les informations suivantes:

  • nom, prénom,
  • date de naissance,
  • type de certificat et résultat éventuel (test PCR ou antigénique ou vaccination première et seconde dose),
  • type de vaccin le cas échéant,
  • date et heure du certificat.

Le gouvernement souligne que seuls les «autorités en charge du contrôle sanitaire aux frontières et le personnel des compagnies aériennes habilitées auront accès aux certificats de test ou de vaccination», ainsi que les ouvreurs engagés par les organisateurs dans le cas où sa présentation serait exigée pour accéder à un événement.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.