Ce propriétaire de magasin est heureux d'être rentré chez lui pour récupérer son arme

Un propriétaire de magasin de Philadelphie, qui prend habituellement son arme au travail, l'a oublié lundi matin – mais elle est maintenant heureuse d'avoir pris une pause pour la récupérer à la maison.

C'est parce que Sharon Doyle a été forcée d'utiliser son revolver de calibre .38 sur un homme qui a cambriolé son magasin et a porté un couteau sur sa poitrine plus tard dans la journée.

"J'ai fait ce que je devais faire pour être ici", Doyle, un ancien policier de 46 ans et agent des services secrets, a déclaré à NBC Philadelphie.

Un homme de 47 ans, qui, selon la police, a été libéré de prison au cours de la dernière année, a fait irruption dans le magasin de Doyle, Stan's Health Foods, est allé derrière le comptoir et a saisi une caisse enregistreuse.

Après avoir récupéré le butin au sol, Doyle a déclaré que l'homme tenait un couteau de 6 pouces sur sa poitrine.

Heureusement, Doyle avait l'arme qu'elle avait récupérée un peu plus tôt dans la journée.

Elle a tiré une fois avec le revolver .38, touchant l'homme au torse et le tuant.

« Je viens de passer dans un mode comme celui-ci, c'est ce qu'il faut faire » Doyle a déclaré à NBC Philadelphie. "L'un de nous sort de la porte et ce sera moi."

"Cela aurait pu sauver quelqu'un d'autre parce qu'il avait l'air d'être en mission", a-t-elle ajouté. « Donc, si cela n’avait pas été ici, cela aurait peut-être été ailleurs. »

Doyle a été agent des services secrets de 2002 à 2004 et a travaillé comme policier dans les cantons de Lower Makefield et de Warminster, selon The Philadelphia Inquirer.

Les autorités ont jugé que la fusillade était un homicide justifiable, mais selon NBC Philadelphia, la police a toujours le revolver de Doyle.

Suivez Chuck sur Twitter

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.