BLS : baisse du chômage (3,9 %), augmentation de la participation au marché du travail (61,9 %)

Les travailleurs de la santé, tels que ces deux infirmières autorisées en Californie, sont en forte demande alors que la pandémie de COVID augmente. (Photo par APU GOMES/AFP via Getty Images)

Les travailleurs de la santé, tels que ces deux infirmières autorisées en Californie, sont en forte demande alors que la pandémie de COVID augmente. (Photo par APU GOMES/AFP via Getty Images)

(CNSNews.com) – Le rapport final sur l'emploi du ministère du Travail de 2021, publié vendredi matin, montre une amélioration constante depuis janvier il y a un an.

Mais la participation au marché du travail reste une préoccupation, tout comme le nombre d'Américains comptés comme ne faisant pas partie de la population active – ne travaillant pas et ne cherchant pas de travail, pour une raison quelconque. Ce ne sont que deux des mesures de la santé économique du ministère du Travail qui n'ont pas retrouvé leurs niveaux d'avant la pandémie.

Et notamment, le rapport d'aujourd'hui ne tient pas pleinement compte de la récente vague d'omicron des vacances.

Le Bureau of Labor Statistics indique que 199 000 emplois ont été ajoutés à la masse salariale non agricole en décembre, bien en deçà des estimations des analystes d'environ 422 000.

Le nombre d'Américains employés – y compris les travailleurs à temps plein ou partiel qui ont reçu un salaire pour n'importe quelle partie de la période de paie de l'enquête – a augmenté de 800 000 à 155 975 000 en décembre, la sixième augmentation mensuelle consécutive ; tandis que le nombre d'Américains au chômage – ceux qui cherchaient activement du travail au cours des 4 semaines précédentes – a chuté de 558 000 à 6 319 000, entraînant un faible taux de chômage de 3,9%, encore mieux que les 4,2% du mois dernier.

Le taux de chômage de 3,9% du mois dernier est le plus bas depuis les 3,5% de février 2020.

La participation au marché du travail est à la traîne

En décembre, la population civile non institutionnelle aux États-Unis était de 262 136 000. Cela comprenait toutes les personnes de 16 ans et plus qui ne vivaient pas dans un établissement, comme une prison, une maison de soins infirmiers ou un établissement de soins de longue durée.

Sur cette population civile non institutionnelle, 162 294 000 faisaient partie de la population active, ce qui signifie qu'ils étaient soit employés, soit au chômage – ils avaient un emploi ou en cherchaient activement un au cours du dernier mois. Cela s'est traduit par un taux de participation au marché du travail de 61,9% en décembre, en hausse d'un dixième de point par rapport aux 61,8% de novembre, et le taux de participation le plus élevé de la présidence de Biden. Il était de 61,4% lorsque Biden a pris ses fonctions.

Le taux de participation au marché du travail a atteint un sommet en sept ans de 63,4% en janvier 2020, la dernière année de la présidence de Trump et juste avant le début de COVID.

Lors d'une conférence de presse le 3 novembre, Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a noté que "la participation au marché du travail reste faible".

Il a attribué « une partie de la faiblesse de la participation » au vieillissement de la population et aux départs à la retraite qui retirent les gens du marché du travail. "Mais la participation des personnes dans la force de l'âge reste également bien en deçà des niveaux d'avant la pandémie", a-t-il déclaré, "reflétant en partie des facteurs liés à la pandémie, tels que les besoins en soins et les inquiétudes persistantes concernant le virus.

"En conséquence, les employeurs ont des difficultés à pourvoir les offres d'emploi. Ces obstacles à l'offre de main-d'œuvre devraient diminuer avec de nouveaux progrès pour contenir le virus."

Mais les espoirs de confinement du virus ne se sont pas encore réalisés, car COVID continue d'infecter non seulement les personnes non vaccinées mais également vaccinées.

Pas dans la population active

En décembre, 99 842 000 personnes n'étaient pas sur le marché du travail, ce qui signifie qu'elles n'étaient ni employées ni au chômage – ne travaillaient pas et ne cherchaient pas de travail. Cette catégorie comprend les retraités (un nombre croissant de baby-boomers), les étudiants, les personnes qui s'occupent d'enfants ou d'autres membres de la famille, et d'autres qui ne travaillent ni ne cherchent de travail.

Les 99 842 000 qui n'étaient pas sur le marché du travail en décembre représentent une légère amélioration (-135 000) par rapport aux 99 977 000 en novembre, mais toujours bien au-dessus du nombre pré-pandémique de 95 047 000 en janvier 2020.

Parmi les personnes inactives en décembre, 1,1 million de personnes ont déclaré avoir été empêchées de chercher du travail en raison de la pandémie. Cette mesure est en baisse par rapport à 1,2 million en novembre.

Le nombre de personnes inactives augmente régulièrement depuis des années, atteignant un record de 103 418 000 en avril 2020, alors que la pandémie s'installe. Le plus haut niveau atteint sous le président Joe Biden est de 100 708 000 en février dernier. En fait, ce nombre est resté supérieur à 100 000 000 pendant tous les mois sauf deux (novembre et décembre) de la présidence de Biden.

Parmi les principaux groupes de travailleurs, les taux de chômage des hommes adultes (3,6 %), des femmes adultes (3,6 %) et des Blancs (3,2 %) ont baissé en décembre. Les taux de chômage des adolescents (10,9 %), des Noirs (7,1 %), des Asiatiques (3,8 %) et des Hispaniques (4,9 %) ont peu ou pas changé au cours du mois.

En décembre, des gains d'emploi notables ont été enregistrés dans les loisirs et l'hôtellerie, dans les services professionnels et commerciaux, dans la fabrication, dans la construction, ainsi que dans le transport et l'entreposage.

En décembre, le salaire horaire moyen de tous les employés salariés du secteur privé non agricole a augmenté de 19 cents pour atteindre 31,31 $. Au cours des 12 derniers mois, le salaire horaire moyen a augmenté de 4,7 %.

La variation de l'emploi salarié non agricole total pour octobre a été révisée à la hausse de 102 000, de +546 000 à +648 000, et la variation pour novembre a été révisée à la hausse de 39 000, de +210 000 à +249 000. Avec ces révisions, l'emploi en octobre et novembre combinés est supérieur de 141 000 à celui indiqué précédemment.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.