Biden peut refuser des migrants mais leur offrir des jabs Covid-19 gratuits

La Cour suprême déclare que Biden ne peut pas mettre fin à la politique de « rester au Mexique » de l'ère Trump pour les migrants, alors que le DHS s'engage à « contester vigoureusement » la décision

L'administration du président Joe Biden serait sur le point de reprendre le renvoi des demandeurs d'asile au Mexique, conformément à une ordonnance du tribunal fédéral visant à rétablir une politique d'immigration clé de l'ex-président Donald Trump.

Les expulsions sous le « Rester au Mexique » Le programme reprendra dès la semaine prochaine, selon le média Axios signalé mercredi, citant des responsables gouvernementaux non identifiés. Les migrants seront obligés d'attendre au Mexique pendant des mois ou des années pour que les audiences du tribunal de l'immigration déterminent s'ils obtiendront l'asile aux États-Unis.

Cette décision est contraire à une promesse de campagne de Biden, car « Rester au Mexique » faisait partie des politiques frontalières de l'ère Trump que la nouvelle administration a condamnées comme "cruel," mais un juge fédéral a statué en août que le gouvernement doit rétablir le programme. Trump a mis en œuvre la politique, officiellement connue sous le nom de protocoles de protection des migrants (MPP), en 2019 pour aider à réduire les flux de migrants.

Lire la suite

La Cour suprême déclare que Biden ne peut pas mettre fin à la politique de « rester au Mexique » de l'ère Trump pour les migrants, alors que le DHS s'engage à « contester vigoureusement » la décision

Axios a noté que Biden modifiera le MPP en offrant des vaccins Covid-19 à tous les migrants adultes qui sont renvoyés au Mexique dans le cadre du programme. Tous les demandeurs d'asile concernés se verront offrir des injections gratuites, mais aucun ne sera obligé de les prendre, selon le rapport.

Alors même que l'administration se prépare à se conformer à l'ordonnance du tribunal, elle prend des mesures pour annuler à nouveau le MPP. Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a publié le mois dernier un nouveau mémorandum annulant la politique dans l'espoir que, contrairement à un ordre antérieur, il passera une étape légale.

Malgré le fait que l'administration se conforme apparemment à contrecœur à l'ordonnance du tribunal, des groupes d'activistes ont critiqué Biden pour ne pas avoir tenu sa promesse de traiter les migrants de manière plus humaine. « Les politiques de Trump 2.0 à la frontière sont une recette pour la cruauté, le désordre et les violations du droit des réfugiés continus » Eleanor Acer, directrice principale de Human Rights First mentionné en octobre. "L'administration Biden doit honorer sa promesse de mettre fin à cet horrible programme."

Le sénateur américain Ted Cruz (R-Texas) la semaine dernière accusé maires de « marche lente et refus d'obtempérer » avec l'ordonnance du tribunal sur MPP. Mayorkas a répondu que l'administration met en œuvre l'ordre "de bonne foi" et ne peut pas rétablir le programme sans négocier un accord garantissant la coopération du gouvernement mexicain.

LIRE LA SUITE : Les Américains désapprouvent le projet de Biden de verser une indemnisation aux familles de migrants – Sondages

Avec Biden affaiblissant les efforts d'application à la frontière, a déclaré Cruz, les passages frontaliers illégaux ont atteint un sommet de 61 ans en 2021 après avoir plongé à un creux de 45 ans sous Trump en 2020.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.