Biden abandonne sa stratégie d'infrastructure et transfère ses efforts vers un groupe sénatorial bipartite

Biden abandonne sa stratégie d'infrastructure et transfère ses efforts vers un groupe sénatorial bipartite

Mardi, négociations sur le plan d'infrastructure du président Joe Biden avec le sénateur de Virginie-Occidentale Shelley Moore Capito (R-WV) s'est arrêté, sans compromis significatif.

Après que les républicains ont fait ce qui a été décrit comme une offre finale, les deux parties étaient encore séparées d'environ 700 milliards de dollars.

L'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a posé un barrage aux pieds du GOP, affirmant que Biden était prêt à baisser de plus de 1 000 milliards de dollars, mais que les républicains n'avaient augmenté les nouveaux investissements, alias dépenses, que de 150 milliards de dollars.

EN RELATION: Le démocrate se moque de l'œil endommagé par la guerre de Dan Crenshaw – Voici comment le Navy SEAL a répondu

Un nouveau groupe bipartite prendra le relais

L'attention se tourne maintenant vers un groupe bipartite de 20 sénateurs, 10 républicains et 10 démocrates.

Parmi les membres du nouveau groupe figurent les Sens. Kyrsten Sinema (D-AZ), Joe Manchin (D-WV), Mitt Romney (R-UT) et Rob Portman (R-OH). Ce groupe se réunit depuis des mois pour conclure un accord de 900 milliards de dollars.

Alors que le groupe bipartite des sénateurs travaille à un compromis, il y a aussi des travaux en cours à la Chambre ainsi que.

Les représentants Josh Gottheimer (D-NJ) et Brian Fitzpatrick (D-PA), coprésidents du comité bipartite de résolution des problèmes, ont proposé un énorme plan de 760 milliards de dollars, mais n'ont donné aucune option sur la façon de le payer.

Les démocrates veulent terminer le processus avant leurs vacances d'été en août. Le whip de la majorité au Sénat Dick Durbin (D-IL) a déclaré : « Nous manquons de temps. Nous avons sept semaines qui comptent cette semaine jusqu'à la pause en août … nous sommes à court d'opportunités. "

EN RELATION: Des messages texte choquants auraient montré que Hunter Biden utilise à plusieurs reprises le « N-Word »

Les républicains peuvent-ils se débarrasser des dépenses non liées aux infrastructures ?

Certains républicains soutiennent que le projet de loi original ne contient que cinq à sept pour cent des infrastructures réelles, c'est-à-dire des routes, des ponts, etc.

Comme Le magazine Fortune souligne, « Il convient de rappeler que si les médias appellent l'initiative un plan d'infrastructure, ce n'est pas le cas de l'administration Biden. Officiellement, c'est l'American Jobs Plan, et il propose systématiquement de créer ou de protéger des emplois, notamment des emplois syndiqués.

Des choses comme 400 milliards de dollars pour la création d'emplois et des augmentations de salaire pour les travailleurs de soins à domicile, 300 milliards de dollars pour cibler l'aide aux fabricants et aux petites entreprises, et 180 milliards de dollars pour les investissements publics dans la technologie et la recherche et développement, dont 50 milliards de dollars à la National Science Foundation pour établir une « direction de la technologie ».

EN RELATION: Obama prétend que les républicains ont « intimidé » les néo-nazis faisant l'éloge de Trump – « Ce n'est pas acceptable »

Un gros point de discorde est, bien sûr, comment payer pour tout cela.

le Le GOP résistera aux hausses d'impôts et Biden et les démocrates sont indécis quant à l'opportunité d'appuyer sur la gâchette de la réconciliation budgétaire comme moyen d'adopter le projet de loi.

Il est maintenant temps de soutenir et de partager les sources en lesquelles vous avez confiance.
The Political Insider se classe n°16 sur Points d'alimentation "Top 70 des blogs, sites Web et influenceurs politiques conservateurs en 2021."

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.