Arkansas, mère de cinq enfants licenciée après n'avoir pas reçu le vaccin COVID-19: «  Ils m'ont vraiment viré ''

Arkansas, mère de cinq enfants licenciée après n'avoir pas reçu le vaccin COVID-19: `` Ils m'ont vraiment viré ''

Une femme de l'Arkansas dit qu'elle a été licenciée de son travail après n'avoir pas reçu l'un des vaccins contre le coronavirus ayant reçu l'approbation d'urgence de la Food and Drug Administration.

Quels sont les détails?

Samantha Wise, mère de cinq enfants, a dit à KARK-TV elle a été licenciée au Harvest Cannabis Dispensary à Conway le 3 mars lorsque ses superviseurs ont appris qu'elle n'allait pas recevoir de vaccin COVID-19.

"Ils l'ont fait – ils m'ont vraiment viré – je ne pensais pas que ça allait vraiment arriver", a déclaré Wise à KARK. "Je connaissais la plupart des noms de tout le monde qui entraient là-dedans. J'aimais faire la journée des gens. C'est ma principale chose dans la vie est de faire sourire les gens."

Wise a déclaré que les vaccins la mettaient mal à l'aise, expliquant qu'elle avait des antécédents de réactions indésirables aux médicaments.

"Je suis toujours celui sur 10 environ qui a une mauvaise réaction. Je suis celui-là – alors je préfère ne pas le faire", a déclaré Wise. "Je n'ai pas une bonne réaction avec beaucoup de médicaments."

"Je souhaite juste que ce ne soit pas le cas", a ajouté Wise, disant qu'elle aurait souhaité que son ancien employeur autorise les employés à prendre une décision personnelle quant à recevoir le vaccin, plutôt que de les forcer à choisir entre le vaccin et leur travail. .

Qu'a dit l'employeur?

Dans une longue déclaration fournie à KARK, le directeur exécutif du Harvest Cannabis Dispensary, Robbin Rahman, a expliqué que le dispensaire exigeait que tous les employés reçoivent le COVID-19 pour protéger les clients.

La déclaration disait, en partie:

Harvest a pour politique de ne pas commenter les circonstances entourant le licenciement d'un employé. Cependant, l'ancien employé qui fait l'objet de l'histoire de KARK a été licencié en raison d'un certain nombre de facteurs et aucun facteur n'a été déterminant, notamment s'il a reçu ou non un vaccin COVID-19.

En ce qui concerne le vaccin COVID-19, Harvest prend très au sérieux son obligation de maintenir un environnement sûr pour ses patients et aussi ses employés. Cette obligation n’a jamais été aussi pertinente que l’année dernière, au cours de laquelle toutes les villes – grandes et petites – ont été aux prises avec une pandémie mortelle. Harvest est un établissement médical et nombre de ses patients souffrent de problèmes médicaux graves et sont considérés comme «à haut risque».

Est-ce légal?

Chris Burks, un avocat du travail de l'Arkansas, a déclaré à KARK que les actions du dispensaire étaient légales.

"En Arkansas, votre employeur peut vous licencier pour ne pas avoir pris [le vaccin], à moins qu'il y ait un problème avec un problème médical ou une croyance religieuse", a expliqué Burks.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.