Après avoir reçu de nombreuses plaintes de clients concernant la censure, un fournisseur Internet local propose de bloquer Twitter et Facebook

FRANCE-INTERNET-SOCIAL-NETWORK

Un fournisseur de services Internet du nord de l'Idaho propose de bloquer Facebook et Twitter de son service WiFi après que certains clients se sont plaints de la censure suite aux décisions des deux sociétés de bloquer le président Donald Trump de leurs sites, KREM signalé.

Votre T1 WiFi aurait déclaré qu'il bloquerait les deux plates-formes pour les clients qui ont demandé de telles actions après avoir été informés que "Twitter et Facebook sont engagés dans la censure de nos clients et de nos informations", a déclaré le fournisseur de services dans un e-mail aux clients, selon KREM.

Des clients auraient contacté la société pour leur demander de ne pas donner accès à Twitter ou Facebook en raison de la censure présumée et des préoccupations concernant l'accès de leurs enfants aux sites. Au départ, il semblait y avoir confusion quant à savoir si votre T1 WiFi bloquerait en masse Twitter et Facebook, mais la société a précisé plus tard que le blocage était un choix individuel.

Trump a été bloqué sur Twitter et Facebook, ainsi que sur Instagram appartenant à Facebook, après que des émeutiers pro-Trump ont pris d'assaut le Capitole le même jour que le Sénat devait certifier l'élection du président élu Joe Biden. Les entreprises ont affirmé que le compte de Trump présentait un risque d'incitation à la violence. (CONNEXES: Le président Donald Trump a été bloqué sur Facebook et Instagram "indéfiniment" après que les plates-formes aient été utilisées pour "inciter à une insurrection violente")

Twitter a également réalisé une purge de comptes après l'émeute. De nombreux grands comptes Twitter à apprentissage conservateur ont remarqué une baisse significative du nombre d'abonnés dans les jours qui ont suivi l'incident, atteignant parfois des dizaines de milliers.

Un utilisateur de Twitter a posté le prétendu e-mail que T1 WiFi a envoyé aux clients, qui disait qu'un si grand nombre de personnes avaient contacté qu'ils bloqueraient les sites pour tous les clients, puis donneraient accès à ceux qui ont contacté Twitter ou Facebook non. être bloqué.

"Notre société ne croit pas qu'un site Web ou un site de réseautage social ait le pouvoir de censurer ce que vous voyez et de publier et de vous cacher des informations, vous empêche de voir ce que vos amis et votre famille publient", lit-on dans l'e-mail.

KREM rapporte qu'un autre e-mail a été envoyé lundi disant que le fournisseur de services ne bloquerait pas les sites pour les clients qui n'avaient pas demandé à être bloqués. Lors d'un appel téléphonique avec KREM, Brett Fink, qui possède T1 Wifi, a affirmé que Twitter et Facebook ne seraient bloqués que pour les clients qui font cette demande.

Puisque Twitter et Facebook sont des entreprises privées, empêcher les utilisateurs d'utiliser leurs services ne constitue pas un la liberté d'expression infraction. Cependant, certains ont critiqué les actions des médias sociaux et des grandes entreprises technologiques comme étant politiquement motivées.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *