«Allez vous faire en***er»: le réalisateur Beauvois se déchaine contre les anti-pass ayant perturbé son film

libre info france

France

URL courte

«On fait ça pour vous», auraient déclaré des manifestants lors d’une projection du film à Caen. Le réalisateur Xavier Beauvois, dont l’avant-première a été perturbée, a poussé un gros coup de colère, dénonçant «des minables, des salauds, des merdes».

Des dizaines de milliers de manifestants sont descendus samedi 11 septembre pour la neuvième semaine consécutive dans les rues de nombreuses villes de France pour dénoncer le pass sanitaire, devenu obligatoire pour se rendre dans les lieux publics, dont les cinémas. Dans le contexte de cette mobilisation, la projection en avant-première du prochain film du réalisateur français Xavier Beauvois, Albatros, a été interrompue à Caen.

Selon Ouest-France, environ 200 manifestants se sont introduits dans le hall du cinéma Pathé Les Rives de l’Orne vers 17 heures. Certains ont fait usage de la force. Du mobilier aurait été dégradé, indique le quotidien.

Bien que les séances aient repris leur cours normal une heure après, le réalisateur Xavier Beauvois, qui s’y trouvait avec une partie de son équipe pour l’avant-première de son film, a fait part sur Twitter de son agacement:

«Allez-vous faire en***er les collaborateurs du Covid, vous êtes des minables, des salauds, des merdes».

​De telles intrusions ne sont pas exception à Caen. Samedi 7 août, un groupe de manifestants s’était introduit dans la gare, interrompant temporairement la circulation des trains. À l’occasion d’une autre manifestation le 21 août, des clients de bars, installés en terrasse, ont été pris à partie par les manifestants au son des «collabos, collabos!».

Baisse de la fréquentation des cinémas

Le pass sanitaire est obligatoire depuis le 21 juillet dans les salles obscures. En outre, à partir du 30 septembre, les spectateurs de 12 à 17 ans devront aussi présenter le document.

Depuis l’instauration du pass sanitaire, les salles obscures auraient perdu sept millions d’entrées, soit 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, avance auprès de Franceinfo Richard Patry, président de la Fédération nationale.

Selon la Fnef (Fédération nationale des éditeurs de films), une journée seulement après l’introduction du pass sanitaire, le 21 juillet, les entrées en salles en France ont dégringolé de 70% par rapport au jour précédent.

​Bien que les derniers chiffres du CNC montrent un retour dans les salles obscures, la fréquentation reste inférieure à l’avant-pandémie de Covid-19.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.