Affrontement entre l'extrême droite ukrainienne et des manifestants pro-LGBT lors d'une «rave» aux seins nus organisée en faveur de la nouvelle loi anti-discrimination (VIDEO)

Affrontement entre l'extrême droite ukrainienne et des manifestants pro-LGBT lors d'une «rave» aux seins nus organisée en faveur de la nouvelle loi anti-discrimination (VIDEO)

La police de la capitale ukrainienne, Kiev, a été contrainte d'intervenir avec des gaz lacrymogènes et des matraques après que des militants politiques de droite ont attaqué les participants à une marche des fiertés LGBT+ devant les murs du bureau du président.

Au moins un officier a été blessé lors de la bagarre, qui a eu lieu vendredi et a vu des ultranationalistes aspergés d'aérosols incapacitants. Aucune information sur les arrestations n'a été rendue publique.

Le rassemblement, qui a pris la forme d'une rave et a vu les participants se déshabiller pour danser sur de la musique électronique, avait été convoqué pour soutenir la communauté LGBT+ d'Ukraine alors que le parlement du pays envisage une nouvelle loi sur la discrimination et les attaques violentes contre les groupes protégés.

En mai, le Premier ministre ukrainien Denis Shmyhal a présenté à la Verkhovna Rada un projet de loi interdisant la discrimination fondée sur la couleur de la peau, la langue, l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. Cette décision a été adoptée comme l'une des conditions de l'accord d'association qui ouvrirait la voie à l'adhésion à l'Union européenne.

LIRE LA SUITE : Des néonazis ukrainiens attaquent un événement de « fierté » LGBT à Odessa, selon les organisateurs, la police a tardé à intervenir, mais 16 personnes ont ensuite été arrêtées

En août de l'année dernière, des groupes néonazis ont attaqué une marche LGBT+ organisée dans le cadre du « Mois de la fierté » dans la ville côtière d'Odessa.
Les organisateurs ont déclaré que la police locale n'avait pas réagi assez rapidement, mais leur a demandé de "Poursuivre les coupables" et prendre des mesures contre la droite pour « la haine et l'incitation à la violence ». Seize personnes ont été arrêtées et inculpées de petit hooliganisme et de désobéissance aux ordres de la police.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.