À McFly et Carlito, la patrie reconnaissante?

libre info france

France

URL courte

Les deux Youtubeurs voleront bien avec la Patrouille de France pour le 14 Juillet. Si l’on ignore encore si le Président ira jusqu’à tenir sa «promesse» d’afficher leur photo lors de l’allocution officielle, cet énième épisode d’une tentative de séduction de la jeunesse ne fait guère l’unanimité.

Le pari passé lors du concours d’anecdotes entre Emmanuel Macron et les deux vedettes de YouTube devrait être tenu. Le JDD l’a confirmé ce week-end: McFly et Carlito embarqueront bien à bord d’un avion de la Patrouille de France le jour de la fête nationale. Pour ce vol en Alpha Jet qui aura lieu mercredi 14 Juillet au cours de la cérémonie officielle, les deux animateurs ont suivi un «entraînement sérieux», relate Le Parisien. Avec notamment un premier vol d’essai aux côtés des pilotes de l’Armée de l’air. Les deux compères partageaient il y a quelques jours sur Instagram une photo de leur préparation, sur le tarmac de la base aérienne de Cazaux en Gironde. Une chance inouïe de voler au-dessus des Champs-Élysées qui fait grincer des dents plusieurs commentateurs de la vie politique.

«Abrutis» et bouffons?

La polémique dure depuis le mois de février dernier. Lorsque le Président de la République lançait un défi aux deux youtubeurs: celui d’atteindre les 10 millions de vues avec une vidéo rappelant les gestes barrières. En échange, ceux-ci étaient invités à participer au mois de mai à un concours d’anecdotes à l’Élysée. Suite à un match nul, le chef de l’État s’engageait à mettre en évidence une photo des deux animateurs du Web sur le bureau présidentiel lors de l’allocution solennelle du 14 Juillet. De leur côté, McFly et Carlito écopaient comme «gage» de survoler le même jour les Champs-Élysées à bord d’appareils de la Patrouille de France. 

​Un privilège qui n’est pas du goût de tout le monde. Ainsi, l’économiste Philippe Herlin s’offusquait sur son compte Twitter de cette «honte nationale» faisant bénéficier «ces abrutis» d’un tel «privilège». De son côté, Jean Messiha qualifiait l’événement de «bouffonnerie». Les réactions se sont multipliées sur la Toile ce lundi 12 juillet, où le #McflyetCarlito circule à plein régime sur Twitter. 

Lors de la première vidéo avec le Président, la familiarité des deux influenceurs et l’ambiance juvénile du concours d’anecdotes, de même que des paroles et gestes déplacés du chef de l’État n’avaient pas été du goût de tout le monde. Au lendemain de la gifle assenée à celui-ci par un militant royaliste, plusieurs figures d’opposition avaient accusé Emmanuel Macron d’avoir désacralisé la fonction présidentielle et d’en subir les conséquences.

​Cette nouvelle participation des deux youtubeurs, habitués au divertissement souvent vulgaire et grotesque, le jour de cette fête patriotique célébrant la nation en arme, ne risque sans doute pas d’arranger les choses. En outre, le gain escompté de cette démarche électoraliste reste assez hypothétique. 

Dépolitisation et stratégie incertaine

Un sondage de 2013 témoignait de l’attachement d’une majorité de Français à la parade militaire annuelle de leurs forces armées sur les Champs-Élysées.

La participation des youtubeurs le jour de la fête nationale intervient de surcroît peu après la tribune des vingt généraux signataires publiée au mois d’avril dans Valeurs actuelles. Un appel «au retour de l’honneur de nos gouvernants» face au «délitement» de la patrie alors soutenu selon les sondages par une majorité de Français.

De leur côté, David Coscas et Raphaël Carlier, leurs vrais noms, ont plusieurs fois avancé l’apolitisme de leur démarche. Prenant bien soin de préciser que les bénéfices engrangées par leur première vidéo de sensibilisation aux gestes barrières seraient reversés aux AGORAé, un réseau d’épiceries solidaires pour étudiants précaires géré par le premier syndicat étudiant, la Fage. Son président Paul Mayaux, interrogé par Mediapart, a pourtant ironisé sur cette «vidéo politique sans politique, juste pour rendre le Président sympathique».

«Ce n’est pas parce qu’on a des subventions ou des dons qu’on ne peut pas critiquer. La vidéo tournée à l’Élysée, c’est le paroxysme de la dépolitisation des messages envoyés à la jeunesse», expliquait ce dernier à Mediapart.

À la solennité du 14 Juillet s’ajoute également le contexte sanitaire actuel. En pleine crainte d’une reprise épidémique, au moment où la dynamique vaccinale ralentit dans le pays, le Président ira-t-il jusqu’à entamer la gravité de son discours adressé au peuple français en affichant les photos du duo «comique» sur son bureau? Selon une source de son entourage citée par le JDD, le Président «tient toujours ses promesses». À l’inverse, un proche du chef de l’État cité par Le Parisien se montrait plus réservé: «Cela va sans dire que, vu le contexte très tendu, ça ferait tout de même un peu décalé…» Publiée le 23 mai, la vidéo des deux compères a depuis dépassé les 15 millions de vues.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.